Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

photo: lefaso.net

SOCIETE

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a procédé, ce lundi 11 juin 2018 dans le Soum, au lancement officiel de la distribution gratuite des vivres alimentaires. Dénommée « assistance alimentaire aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition », cet acte est un soutien du gouvernement aux populations, pour lesquelles, la campagne agricole écoulée n’a pas été généreuse.

C’est à Pobé Mengao, localité située à une trentaine de kilomètres de Djibo, que le ministre Jacob Ouédraogo, accompagné de partenaires techniques et financiers, a posé au nom du gouvernement, cet acte de soutien aux personnes vulnérables.

Au total, pour cette année 2018, environ 954 000 personnes seront assistées en vivres et en espèce, dans 15 provinces reparties dans les régions du Sahel, du Nord, de l’Est, du Centre, du Plateau central, du Centre-Ouest, du Centre-Nord, du Centre-Sud, de la boucle du Mouhoun et du Sud-Ouest. Pour Jacob OUEDRAOGO, « il s’agit là, d’un plan de riposte, du gouvernement contre les mauvaises récoltes observées dans certaines localités du pays ».

Par ailleurs le premier responsable du département de l’agriculture rassure que des dispositions sont prises pour éviter les mêmes catastrophes à cette campagne agricole 2017-2018 qui vient de s’installer.

En rappel, la campagne agricole 2016-2017 a connu un déficit céréalier de 477 448 tonnes, mettant ainsi plus de 2 670 000 personnes en insécurité alimentaire.

Source : SIG