Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

photo: lefaso.net

SOCIETE

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a procédé, ce lundi 11 juin 2018 dans le Soum, au lancement officiel de la distribution gratuite des vivres alimentaires. Dénommée « assistance alimentaire aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition », cet acte est un soutien du gouvernement aux populations, pour lesquelles, la campagne agricole écoulée n’a pas été généreuse.

C’est à Pobé Mengao, localité située à une trentaine de kilomètres de Djibo, que le ministre Jacob Ouédraogo, accompagné de partenaires techniques et financiers, a posé au nom du gouvernement, cet acte de soutien aux personnes vulnérables.

Au total, pour cette année 2018, environ 954 000 personnes seront assistées en vivres et en espèce, dans 15 provinces reparties dans les régions du Sahel, du Nord, de l’Est, du Centre, du Plateau central, du Centre-Ouest, du Centre-Nord, du Centre-Sud, de la boucle du Mouhoun et du Sud-Ouest. Pour Jacob OUEDRAOGO, « il s’agit là, d’un plan de riposte, du gouvernement contre les mauvaises récoltes observées dans certaines localités du pays ».

Par ailleurs le premier responsable du département de l’agriculture rassure que des dispositions sont prises pour éviter les mêmes catastrophes à cette campagne agricole 2017-2018 qui vient de s’installer.

En rappel, la campagne agricole 2016-2017 a connu un déficit céréalier de 477 448 tonnes, mettant ainsi plus de 2 670 000 personnes en insécurité alimentaire.

Source : SIG