Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC

SOCIETE

La gendarmerie nationale a lancé ce lundi 11 juin 2018 un appel à témoins à travers la diffusion des photographies des trois présumés terroristes abattus le 22 mai 2018 dans une mini-villa du quartier Ragnongo (Arrondissement 11 de Ouagadougou) au cours d’une opération anti-terroriste.

La gendarmerie par ce présent avis demande à toute personne les ayant aperçu antérieurement ou qui aurait des informations sur ces derniers, de contacter les forces de défense et de sécurité.

En rappel,  le 22 mai 2018, l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale a mené une opération dans le quartier Ragnongo en vue de déloger des présumés terroristes. A l’issue de ladite opération, trois présumés terroristes avaient été abattus et un avait été arrêté et plusieurs armements récupérés. Un gendarme de l’opération avait perdu la vie dans ladite opération. 

 

Des mots pour le dire...

Sondage

Si la grève se prolonge au ministère de l’Économie et des Finances, le gouvernement burkinabè compte faire appel à des retraités et à des volontaires pour assurer la continuité du service. Pour vous, cette décision est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé