Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

La Direction générale des services vétérinaires (DGSV) du ministère des Ressources animales et halieutiques a incinéré le 30 avril 1 305 peaux d'ânes à la périphérie sud de la ville de Ouagadougou apprend-t-on du ministère.

Ces peaux ont été saisies lors d'une patrouille nocturne de la police nationale. L’incinération s'est faite en application du décret portant réglementation de l'abattage et de l'exportation des asins, des camélins, des équins et de leurs produits au Burkina Faso.

C'est la deuxième opération de cette ampleur cette année 2018 au Burkina Faso. Le 27 mars dernier à Pô, plus de 1 800 peaux appartenant au même trafiquant récidiviste avaient été incinérés.

En raison d'une forte demande chinoise, les peaux d’âne sont exportées vers l’empire du Milieu où elles serviraient à fabriquer des chaussures et des médicaments traditionnels.

En 2016, les autorités du Burkina Faso estimaient que 45 000 ânes ont été abattus en un an seulement sur les 1 370 000 recensés en 2015. Le trafic de peau y aurait été multiplié par 18 en direction du Nigeria.

Le fléau touche toute la région à telle enseigne que plusieurs pays ouest africains interdisent l’exportation de l’espèce asine, viande et peau.