Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Dans le cadre de l’exécution de son Plan de travail annuel (PTA) 2016, le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique a organisé une rencontre de concertation avec 40 représentants des responsables de médias de la presse écrite et de l’audio visuelle le vendredi 16 décembre 2016. L’objectif était d’exhorter ces hommes de médias de la prise en compte du civisme dans leurs grilles de programme.


Sous l’égide du ministère en charge des Droits humains, le Réseau des journalistes pour le civisme et les droits humains (RJCDH) a bien voulu tenir cet atelier afin de leur montrer la place et le rôle des responsables de médias dans la promotion du civisme et de la citoyenneté responsable.  Trois modules ont ponctué ces échanges. Dirigée par Adjaratou Zongo, directrice générale de la Promotion civique, la rencontre était une occasion pour discuter des problèmes liés à l’incivisme existant au Burkina Faso et trouver des solutions pour y remédier. Car, comme l’a dit Pimé Germain Zongé-Naba, conseiller technique du ministre de la Justice «Le Burkina Faso connait depuis quelques années une prise du civisme marquée par des actes de violence, d’intolérance (…) et ces actes mettent à mal le fermant de notre vivre ensemble. Pour ce faire, cela nous interpelle et nous rappellent également que la promotion du civisme et de la citoyenneté responsable est une œuvre de longue haleine qui doit concerner tous les acteurs». Il a, de ce pas, exhorté les media à faire leur part en prenant en compte l’incivisme dans leurs grilles de programme.

Dans le premier module, dirigé par le directeur de l’Education au civisme et à la citoyenneté Armand Hema, il était question de la présentation du plan d’action de mise en œuvre des recommandations du forum national sur le civisme. M. Hema a fait savoir aux participants que les plans d’action, élaborés lors du forum national sur le civisme, ont été adoptés le 6 mai 2015 dans le but de promouvoir la citoyenneté. D’après lui, ce programme est en cours de mise en œuvre.
Pour ce qui concerne le second module qui a porté sur la «Place et rôle des responsables de medias dans la promotion du civisme et de la citoyenneté responsable», Lookman Sawadogo, directeur de publication du Quotidien Le Soir, a fait part aux participants de ce qu’il entendait par «civisme». Et, en parlant des différents facteurs qui créent l’incivisme, il a indiqué que «l’injustice peut conduire une personne à l’incivisme».

S’agissant du dernier module présenté par le journaliste Boureima Salouka, intitulé «quelle stratégie et méthode à l’usage des medias pour une meilleure prise en compte du civisme dans leurs grilles de programme», il était question d’exhorter les hommes de média à prendre en compte le civisme dans leur grilles de programme afin de lutter, voire éradiquer ce phénomène grandissant dans nos sociétés.

Des solutions ont été proposées par les représentants des organes de presse pour voir dans quelles mesures remédier ce problème de l’incivisme au pays des hommes intègres. Ils ont par ailleurs sollicité l’accompagnement du ministère pour leurs activités entrant dans la cadre de l’incivisme.

Ylkohanno Somé/Diane Zerbo (stagiaire)