Aujourd'hui,
URGENT
Fespaco 2019 : le gouvernement burkinabè octroie un milliard de francs CFA pour accompagner les cinéastes burkinabè
Ouagadougou: un policier de l’UIP-PN tué par des individus armés non identifiés
Diplomatie: le Burkina Faso rompt ses relations diplomatiques avec Taiwan (Officiel)
Burkina: 18 organisations syndicales dénoncent «une violation des libertés syndicales».
Sport: la 10e édition de Altitude Nahouri se tiendra le 23 juin 2018 à Po, province du Nahouri
Italie: Giuseppe Conte désigné chef du gouvernement
Burkina: la bande de terroriste démantelée  avait pour objectif d'attaquer de cibles importantes de la capitale courant juin 2018 
Ragnongo: le Burkinabè Abdoulaye Sawadogo «Abdallah», cerveau présumé de la bande de terroriste démantelée le 22 mai 2018
Ragnongo: les présumés terroristes détenaient 28 chargeurs pour fusil AK47 et 1097 cartouches (Procureur du Faso) 
Guinée: Ibrahima Kassory Fofana nommé Premier ministre (RFI)

SOCIETE

Dans le Nahouri, 745,24 kg de produits prohibés ont été saisis par le commissariat central de police de la ville de Po.

Une équipe dudit commissariat a en effet intercepté aux environs de 1h du matin deux véhicules transportant près de 750 kg de produits pharmaceutiques contrefaits sur l’axe Po-Ouaga.

La cargaison saisie se compose comme suit: 120 boites de Dynewell, 124 boites de Letavit, 116 boites de Cirotamin, 30 paquets d’Ampicilin, 483 sachets de gélules Toupaye, 117 paquets de Dexone, 800 paquets de Paraeffer et 1.600 paquets de Gebedol.

Courant l’année 2017, les services de police ont conduit devant la justice 1 043 individus pour des faits de trafic de stupéfiants et de produits prohibés.

Entre les mains de ces derniers, les policiers avaient saisi 445 560 comprimés d’amphétamine. Pour le premier trimestre de cette année 2018, ce sont 15 353 comprimés d’amphétamine déjà saisis entre les mains de détenteurs, de consommateurs et de trafiquants.

Parallèlement à ces saisies, la police initie régulièrement des séances d’information et de sensibilisation à l’endroit de publics cibles sur les risques sécuritaires qu’induisent la détention, la consommation et le trafic des produits prohibés.

(Source: police nationale)

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé