Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement
Burkina: l'Etat d'urgence prorogé pour une durée de 6 mois par l'Assemblée nationale
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou est nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées

SOCIETE

Un élève a été tué ce jeudi 12 avril 2018 et un enseignant enlevé dans l’attaque par des assaillants, de l’école de Bouro dans la commune de Nassoumbou, à une trentaine de km de Djibo, selon l’Agence d’information du Burkina (AIB)

Selon la dépêche de l’AIB, un groupe d’hommes armés non encore identifiés a fait irruption le jeudi 12 avril 2018 vers 17h dans l’école primaire de Bouro, dans la commune de Nassoumbou, en tirant en l’air et en criant ‘’Allahou Akbar’’. Un élève a été mortellement atteint et d’autres blessés, a indiqué l’AIB.

Les assaillants sont repartis en direction de la commune de Ariel en kidnappant un enseignant, relatent nos interlocuteurs. La détérioration de la situation sécuritaire au nord du Burkina Faso a entraîné la fermeture de plusieurs salles de classes et jeté plus d’un milliers d’écoliers dans la rue.

En rappel, un enseignant a été tué et deux autres blessés dans la nuit du 27 au 28 novembre 2017, par des individus armés dans le village de Kain (Yatenga), à la frontière avec le Mali. Signalons également que le maire de Koutougou (Soum), près de la frontière malienne, a été tué le 8 avril 2018 devant son domicile par des assaillants.

Source: Agence d’information du Burkina