Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

SOCIETE

Dans la nuit 13 au 14 mars 2018, une équipe de la Brigade Anti Criminalité (BAC) de Ouagadougou, en patrouille de sécurisation dans le quartier Karpala et ses environs, est tombée sur deux (02) individus arrêtés au pied d'une moto au milieu d'une réserve, aux environs de 23h.

A la vue du véhicule de la BAC, les deux individus ont immédiatement ouvert le feu sur l'équipe avant de prendre la fuite.

Après une première riposte suivie d'une course poursuite et d'échanges de tirs, les suspects ont abandonné leur monture en tentant de se fondre dans l'obscurité.

Adaptant automatiquement leur mode de progression à celui des fuyards, les éléments de la BAC ont abouti aux résultats suivants au bout d'une vingtaine de minutes:

-interpellation d'un des mis en cause;
-saisie d'un vélomoteur de marque 150 utilisé par les suspects dans leur manoeuvre;
- saisie d'un lot d'armes composé de kalaschnikov à double chargeurs garnis et de pistolet automatique à chargeur garni;
-saisie d'une cinquantaine de munitions de kalaschnikov et d'une trentaine de munitions de pistolet automatique.

Conformément à leur protocole d'intervention, l'équipe de la BAC a mis le suspect et les pièces à conviction à la disposition de la Police Judiciaire avant de poursuivre sa mission de contrôle et de sécurisation.

Source: Police nationale