Aujourd'hui,
URGENT
Banfora: 5 personnes -dont trois 3 de la même famille- tuées par la foudre à Tengrela, le dimanche 23 septembre 2018 (AIB). 
Burkina: Yacouba Sawadogo, 78 ans, a reçu lundi 24 septembre le prix Right Livelihood, également appelé prix nobel alternatif(Oméga Fm)
Burkina: chaque député va contribuer à hauteur d'un million de F CFA pour lutter contre le terrorisme
Soum: trois gendarmes tués dans une embuscade dans la zone de la mine d'or d'Inata
Soum: trois personnes dont le fils du responsable de la mine d'or d'Inata enlevées par des hommes armés non identifiés
Burkina: le Laboratoire énergies renouvelables et efficacité énergétique, a mis au point, du charbon à base de tourteaux d’anacarde (AIB)
Bénin: le gouvernement recule sur la hausse du prix d'internet
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)

SOCIETE

Dans le cadre de son programme de coopération intitulé «dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine», un don d’un montant de plus de 25 millions de francs Cfa a été accordé par  le gouvernement du Japon à l’Association pour le développement économique et social de Toessin. La cérémonie de signature de contrat de don a eu lieu ce mardi 6 mars 2018 à Ouagadougou.

Ce don, qui entre dans le cadre du programme de coopération financière non remboursable du Japon, est octroyé dans le but de contribuer à l’exécution du projet de réalisation de forages dans quatre villages de la commune de Samba, province de Passoré, Région du Nord.

Aux dires de l’ambassadeur Tamotsu Ikezaki, ce don permettra à la réalisation de forages positifs dans les villages de Toessin, Mesga, Batono et de Zinguedessin. Pour lui, la réalisation de ces forages soulagera plus de 36 166 personnes dans les quatre villages. «Ce qui revient à dire qu’à la fin de ce projet, c’est plus de 36 166 personnes qui auront accès à une eau de qualité, 36 166 personnes qui seront protégées contre les maladies hydriques. C’est alors 36 166 personnes qui seront en bonne santé et qui peuvent participer à la production du pays. Ces forages vont particulièrement soulager les femmes» a souligné le diplomate nippon. 

Il estime qu’autours de ces forages, les populations pourront faire de la culture de contre-saison pour améliorer l’alimentation des ménages. Aussi, elles pourront créer et entretenir des espaces verts afin de reverdir leur cadre de vie tout en intensifiant leurs activités d’élevage. «Les femmes pourront développer des activités génératrices de revenus et s’occuper de l’éducation de leurs enfants. Les forages constituent une véritable mine d’or pour les populations» mentionne Tamotsu Ikezaki.

Et le président de l’Association pour le développement économique et social de Toessin (Adesto), Poussi Illy, de traduire sa satisfaction à l’endroit du gouvernement du Japon. Pour lui, la réalisation de ce projet réduira les distances parcourues par les femmes des quatre villages bénéficiaires à la recherche d’eau potable. Il a rassuré que toute la communauté s’engage à une participation active  et à la bonne tenue des forages qui sont le fruit des sacrifices consentis par le peuple japonais.