Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir

SOCIETE

Dans le cadre de son programme de coopération intitulé «dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine», un don d’un montant de plus de 25 millions de francs Cfa a été accordé par  le gouvernement du Japon à l’Association pour le développement économique et social de Toessin. La cérémonie de signature de contrat de don a eu lieu ce mardi 6 mars 2018 à Ouagadougou.

Ce don, qui entre dans le cadre du programme de coopération financière non remboursable du Japon, est octroyé dans le but de contribuer à l’exécution du projet de réalisation de forages dans quatre villages de la commune de Samba, province de Passoré, Région du Nord.

Aux dires de l’ambassadeur Tamotsu Ikezaki, ce don permettra à la réalisation de forages positifs dans les villages de Toessin, Mesga, Batono et de Zinguedessin. Pour lui, la réalisation de ces forages soulagera plus de 36 166 personnes dans les quatre villages. «Ce qui revient à dire qu’à la fin de ce projet, c’est plus de 36 166 personnes qui auront accès à une eau de qualité, 36 166 personnes qui seront protégées contre les maladies hydriques. C’est alors 36 166 personnes qui seront en bonne santé et qui peuvent participer à la production du pays. Ces forages vont particulièrement soulager les femmes» a souligné le diplomate nippon. 

Il estime qu’autours de ces forages, les populations pourront faire de la culture de contre-saison pour améliorer l’alimentation des ménages. Aussi, elles pourront créer et entretenir des espaces verts afin de reverdir leur cadre de vie tout en intensifiant leurs activités d’élevage. «Les femmes pourront développer des activités génératrices de revenus et s’occuper de l’éducation de leurs enfants. Les forages constituent une véritable mine d’or pour les populations» mentionne Tamotsu Ikezaki.

Et le président de l’Association pour le développement économique et social de Toessin (Adesto), Poussi Illy, de traduire sa satisfaction à l’endroit du gouvernement du Japon. Pour lui, la réalisation de ce projet réduira les distances parcourues par les femmes des quatre villages bénéficiaires à la recherche d’eau potable. Il a rassuré que toute la communauté s’engage à une participation active  et à la bonne tenue des forages qui sont le fruit des sacrifices consentis par le peuple japonais.

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé