Aujourd'hui,
URGENT
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone

SOCIETE

La chefferie traditionnelle des Bobo mandarè fait désormais partie des heureux bénéficiaires de la Loterie nationale burkinabè (Lonab). Samedi 17 février 2018, l’institution a offert du matériel musical à sa majesté Sidiki Sanou. En plus du cadeau offert à la cour royale, la Lonab a remis plus de 57 millions de francs CFA à un gagnant du PMU’B.

Les instruments musicaux de la cour royale des Bobo mandarè sont désormais bien fournis. Grâce à la nationale des jeux du hasard, les «griots» de sa majesté Sidiki Sanou ont bénéficié de plusieurs tam-tams et de bien d’autres gadgets.

Le lot de matériel a été remis symboliquement par Simon Tarnagda, le directeur général de la Lonab.

A la tête d’une forte délégation, il a d’abord présenté ses vœux de bonne année au chef de canton, avant de lui offrir le matériel.

Heureux pour ses griots, le chef a prodigué des conseils et formulé des bénédictions à ses hôtes.

Avant de repartir de la cour royale, la Lonab a remis symboliquement un peu plus de 57 millions de francs CFA à un de heureux gagnants du PMU’B à Bobo-Dioulasso.

Mais face à la presse, l’homme a préféré gardé l’anonymat. Il a juste accepté de donner son nom de famille, «Coulibaly».

Aux Coulibaly donc de l’identifier… pour le bonheur du clan !

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé