Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

SOCIETE

Un élève de la classe de 6e a été mortellement fauché hier mardi à Bagaré (45km de Yako) par un car; incendié par la suite par une foule en colère.

Un car de transport en provenance de Ouagadougou pour Toma a mortellement fauché, ce mardi 13 février 2018, un élève du Collège d’enseignement général de Bagaré, une commune rurale située à environ 45 km de Yako sur l’axe Yako-Tougan.

Selon  les témoins, c’est en voulant traverser la route, que Alfred Ramdé, âgé de 14 ans et en classe de 6ème, a été mortellement heurté aux environ de 12h30mn.
Une immense foule composée principalement de commerçants et d’élèves révoltés, a aussitôt accouru  vers le lieu du drame.

Par crainte d’être lynché, le chauffeur s’est sauvé pendant que la foule incendiait le car.

Les autorités communales de Bagaré et de Yako  avec à leur tête, le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Yako, Oubadoulaye Ouédraogo en compagnie de policiers et de pandores se sont rendus à Bagaré, où ils ont assisté à l’enlèvement du corps à l’inhumation  de la victime, intervenue vers 17 heures.

Selon le 1eradjoint au maire de la commune de Bagaré, Pingwendé Guibla, l’accident serait dû à un excès de vitesse.

Il a déploré le fait que la compagnie de transport incriminée a déjà fait plusieurs victimes sur le même tronçon.

Et face à cette situation malheureuse d’ailleurs condamnée par toutes les autorités provinciales et communales, la population a menacé d’interdire désormais le passage aux cars de la compagnie incriminée.

Agence d’Information du Burkina

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé