Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

SOCIETE

Un élève de la classe de 6e a été mortellement fauché hier mardi à Bagaré (45km de Yako) par un car; incendié par la suite par une foule en colère.

Un car de transport en provenance de Ouagadougou pour Toma a mortellement fauché, ce mardi 13 février 2018, un élève du Collège d’enseignement général de Bagaré, une commune rurale située à environ 45 km de Yako sur l’axe Yako-Tougan.

Selon  les témoins, c’est en voulant traverser la route, que Alfred Ramdé, âgé de 14 ans et en classe de 6ème, a été mortellement heurté aux environ de 12h30mn.
Une immense foule composée principalement de commerçants et d’élèves révoltés, a aussitôt accouru  vers le lieu du drame.

Par crainte d’être lynché, le chauffeur s’est sauvé pendant que la foule incendiait le car.

Les autorités communales de Bagaré et de Yako  avec à leur tête, le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Yako, Oubadoulaye Ouédraogo en compagnie de policiers et de pandores se sont rendus à Bagaré, où ils ont assisté à l’enlèvement du corps à l’inhumation  de la victime, intervenue vers 17 heures.

Selon le 1eradjoint au maire de la commune de Bagaré, Pingwendé Guibla, l’accident serait dû à un excès de vitesse.

Il a déploré le fait que la compagnie de transport incriminée a déjà fait plusieurs victimes sur le même tronçon.

Et face à cette situation malheureuse d’ailleurs condamnée par toutes les autorités provinciales et communales, la population a menacé d’interdire désormais le passage aux cars de la compagnie incriminée.

Agence d’Information du Burkina