Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SOCIETE

Un élève de la classe de 6e a été mortellement fauché hier mardi à Bagaré (45km de Yako) par un car; incendié par la suite par une foule en colère.

Un car de transport en provenance de Ouagadougou pour Toma a mortellement fauché, ce mardi 13 février 2018, un élève du Collège d’enseignement général de Bagaré, une commune rurale située à environ 45 km de Yako sur l’axe Yako-Tougan.

Selon  les témoins, c’est en voulant traverser la route, que Alfred Ramdé, âgé de 14 ans et en classe de 6ème, a été mortellement heurté aux environ de 12h30mn.
Une immense foule composée principalement de commerçants et d’élèves révoltés, a aussitôt accouru  vers le lieu du drame.

Par crainte d’être lynché, le chauffeur s’est sauvé pendant que la foule incendiait le car.

Les autorités communales de Bagaré et de Yako  avec à leur tête, le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Yako, Oubadoulaye Ouédraogo en compagnie de policiers et de pandores se sont rendus à Bagaré, où ils ont assisté à l’enlèvement du corps à l’inhumation  de la victime, intervenue vers 17 heures.

Selon le 1eradjoint au maire de la commune de Bagaré, Pingwendé Guibla, l’accident serait dû à un excès de vitesse.

Il a déploré le fait que la compagnie de transport incriminée a déjà fait plusieurs victimes sur le même tronçon.

Et face à cette situation malheureuse d’ailleurs condamnée par toutes les autorités provinciales et communales, la population a menacé d’interdire désormais le passage aux cars de la compagnie incriminée.

Agence d’Information du Burkina

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé