Aujourd'hui,
URGENT
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola
Etats-Unis: Trump assouplit la loi de protection des espèces menacées aux États-Unis
Burkina: l'UAS dénonce le mépris du gouvernement quant aux conditions de reprise du dialogue social
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré échange avec les chefs des circonscriptions administratives sur la gestion des crises 
Tanzanie: une soixantaine de morts après l’explosion d’un camion-citerne

SOCIETE

La police nationale a saisi 2,850 tonnes de pétards lors d’opérations qui se sont déroulées dans la nuit du 2 au 3 décembre. Deux personnes ont aussi été interpellées, selon un bilan dressé ce samedi 3 décembre 2016 lors d’un point de presse par le commissaire central de la ville de Ouagadougou, Irnou Kambiré.

 



A en croire le commissaire Kambiré, c’est dans la nuit du 2 au 3 décembre que des opérations ont été menées par la police dans tous les secteurs de la ville de Ouagadougou, dans des lieux préalablement identifiés. Ces opérations ont permis de saisir 2,850 tonnes de pétards et autres feux d’artifices. Deux personnes sont par ailleurs «retenues» par la police dans le cadre de cette affaire.  La police compte transmettre son rapport «à qui de droit» pour la suite à donner.

Si la police en est arrivée là, assure-t-il, c’est parce que les communiqués du ministre en charge de la Sécurité intérieure invitant les détenteurs de ce type de produis à les déposer auprès des services de sécurité n’ont rien produit comme effet. La police dit même avoir échangé avec les responsables des commerçants sur le sujet, sans succès. «Nous avons malheureusement constaté que, jusqu’à la date du 2 décembre, aucun dépôt de pétards, communément appelés jouets explosifs, n’a été enregistré», regrette le commissaire Kambiré.


«Avec la situation sécuritaire qui prévaut, ajoute-t-il, on arrive facilement à assimiler le bruit de ces pétards aux détonations d’armes à feu. Si tout le monde fait exploser des pétards au même moment et qu’il y a une attaque, il sera difficile d’orienter les équipes d’intervention», justifie le commissaire central de Ouagadougou.

Les opérations vont se poursuivre et même s’étendre, prévient la police. Tous ceux qui détiennent des stocks de pétards sont invités à les déposer auprès des commissariats.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé