Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

Le ministère en charge des Affaires étrangères en collaboration avec le bureau national de la Cédéao, a tenu  ce mercredi 24 janvier 2018 à Ouagadougou un atelier d'information et de sensibilisation sur la libre circulation des personnes et des biens dans l'espace Cédéao au profit des corps de contrôle de l'aéroport international de Ouagadougou.

La libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et d’établissement; la task force sur le schéma de libération des échanges; le tarif extérieur commun et le contrôle aux frontières aériennes sont les thématiques sur lesquelles les participants devront échanger tout au long de cette journée de formation.

Le directeur des douanes de la Cédéao, Salifou Tiemtoré, estime que  la Cédéao a été créée pour que les hommes et les femmes appartenant à la communauté puissent circuler en toute quiétude, traverser les frontières de manière à ce que l’activité économique soit assez prometteuse et vivante. «Nous sommes heureux de constater que le Burkina sensibilise et ceux qui sont en charge de surveiller nos frontières, de faire en sorte que des règlements et protocoles adoptés au niveau de la Cédéao puissent être appliqués. Aussi, de faire en sorte que la libre circulation des personnes et des biens tant prônée par les chefs d’Etat soit une réalité» a-t-il indiqué.

La représentante du ministre délégué chargé de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Noëlie Marie Thérèse Ouédraogo, a précisé que le présent atelier permettra aux participants de se familiariser avec les règlements communautaires, d’avoir des échanges interactifs sur les difficultés qu’ils rencontrent dans l’application desdits règlements et de formuler des recommandations. 

Aux dires du directeur de la police des frontières burkinabè, Mahama Ouédraogo, les difficultés rencontrées par ces corps de contrôle sont surtout liées à la méconnaissance des textes que cela soit du côté des forces de sécurité ou du côté des passagers. «Je pense que si les forces de sécurité chargées de la sécurité à l’aéroport sont sensibilisées et outillées, on pourra aplanir ces difficultés pour le bonheur de toutes les populations»

A l’issue de cette formation de 24 heures, le directeur de la police des frontières souhaiterait que les participants soient outillés davantage. Car, pour lui,  cela leur permettra de renforcer leurs capacités dans le domaine de la protection des personnes, de la libre circulation des personnes dans l’espace Cédéao, le renforcement des capacités des acteurs sur le terrain surtout au niveau de l’aéroport de Ouagadougou.

Notons que ce présent atelier est une des recommandations du 1er forum régional citoyen sur la libre circulation des personnes et des marchandises organisé en juillet 2014 à Ouagadougou en collaboration avec la Commission de la Cédéao.

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé