Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

SOCIETE

Les infrastructures de transport étant un soutien à la mobilité des personnes et des marchandises, son déficit réduit sa contribution aux différents secteurs à la lutte contre la pauvreté. L’étude d’élaboration d’une enquête dénommée «Origine destination à Ouagadougou» lancée ce mardi 16 janvier 2018, a pour principal objectif donc, de révéler avec précision les caractéristiques des déplacements effectués par la population à Ouagadougou.

Selon Moussa Belem, 1er adjoint représentant le maire de Ouagadougou, la mobilité urbaine a été classée comme premier secteur prioritaire du mandat 2016-2021 du conseil municipal de la ville capitale. «Nous avons l’ambition au cours de ce mandat, d’opérer une réorganisation du système de transport et de la mobilité urbaine sur le territoire communal», confie le maire.

Pour ce faire, M. Belem estime donc qu’il est nécessaire d’élaborer des outils d’aide à la conduite des orientations politiques et à la planification des déplacements. D’où la nécessité de connaitre de façon fine et précise, les flux de déplacements, de la population avec les différents modes de déplacement.

Dans cette étude présentée par Arzouma Zombré, directeur technique des services municipaux de la ville de Ouagadougou, les principales caractéristiques à étudier seront, l’origine et la destination des déplacements effectués au cours de la journée, les motifs des déplacements, les modes de transport utilisés ainsi que la période de la journée pendant laquelle a été effectué le déplacement.

Cette étude qui durera six mois, permettra selon Moussa Belem, de construire un fichier d’informations qui servira à l’analyse et à la planification des systèmes de transport et de mobilité urbaine.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé