Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SOCIETE

Les infrastructures de transport étant un soutien à la mobilité des personnes et des marchandises, son déficit réduit sa contribution aux différents secteurs à la lutte contre la pauvreté. L’étude d’élaboration d’une enquête dénommée «Origine destination à Ouagadougou» lancée ce mardi 16 janvier 2018, a pour principal objectif donc, de révéler avec précision les caractéristiques des déplacements effectués par la population à Ouagadougou.

Selon Moussa Belem, 1er adjoint représentant le maire de Ouagadougou, la mobilité urbaine a été classée comme premier secteur prioritaire du mandat 2016-2021 du conseil municipal de la ville capitale. «Nous avons l’ambition au cours de ce mandat, d’opérer une réorganisation du système de transport et de la mobilité urbaine sur le territoire communal», confie le maire.

Pour ce faire, M. Belem estime donc qu’il est nécessaire d’élaborer des outils d’aide à la conduite des orientations politiques et à la planification des déplacements. D’où la nécessité de connaitre de façon fine et précise, les flux de déplacements, de la population avec les différents modes de déplacement.

Dans cette étude présentée par Arzouma Zombré, directeur technique des services municipaux de la ville de Ouagadougou, les principales caractéristiques à étudier seront, l’origine et la destination des déplacements effectués au cours de la journée, les motifs des déplacements, les modes de transport utilisés ainsi que la période de la journée pendant laquelle a été effectué le déplacement.

Cette étude qui durera six mois, permettra selon Moussa Belem, de construire un fichier d’informations qui servira à l’analyse et à la planification des systèmes de transport et de mobilité urbaine.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé