Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

SOCIETE

La police municipale de Ouagadougou a, au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 28 décembre 2017, présenté le nouveau matériel acquis pour lutter contre les stationnements dangereux, abusifs,  gênants sur les voies publiques et les chargements hors gares.

18 sabots de Denver -dont cinq pour les poids lourds et treize pour les petits véhicules- pour un coût global estimé à 150 millions de francs CFA.

C’est le nouveau matériel acquis par la police municipale. Aux dires du chargé de communication de cette police, Adama Pamtaba, ce matériel est destiné à lutter contre les stationnements dangereux, gênants et abusifs sur les voies publiques. «Ce dispositif est utilisé par les forces de police pour immobiliser un véhicule au lieu de l’enlever. Son acquisition permettra donc à l’Unité de contrôle des stationnements de la police municipale de renforcer son action sur le terrain», a-t-il expliqué.

A l’écouter, ces sabots de Denver viennent augmenter le matériel dont dispose la police municipale pour son travail.

Il a indiqué que, des outils du même type avaient déjà été achetés en 1996. Ce dispositif est renforcé dans les années 2000 et 2007 par deux grues élévatrices dont une d’une capacité de 80 tonnes afin de pouvoir juguler la problématique des stationnements.

M. Pamtaba a notifié que le bilan de l’action de sa structure à travers l’Unité de contrôle des stationnements à la date du 27 décembre dernier fait état de 300 véhicules mis en fourrière pour des problèmes de stationnements.

Pour ce faire, la police municipale invite tous les citoyens à l’observation stricte du code de la route, seul gage pour une sécurité routière absolue.