Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

SOCIETE

A l’occasion d’une rencontre avec la presse le jeudi 28 décembre dernier à son siège, la police municipale a salué l’action d’un commerçant de la ville de Ouagadougou qui a remis à la police municipale près de 2400 boîtes de lait périmé pour destruction.

Courant mois de décembre 2017, les services de la police municipale ont reçu dans leurs locaux, un citoyen venu déclarer qu’il détient des produits alimentaires, du lait périmé en l’occurrence, dans son magasin et qu’il souhaiterait s’en débarrasser.

«Ce commerçant est venu nous voir parce qu’il avait des boîtes de lait périmé dans son magasin et il voulait s’en débarrasser mais ignorait la procédure. Nous sommes allés ramasser ces boîtes de lait et nous allons les détruire dans les prochains jours», a relaté Adama Pamtaba.

«Le commerçant, qui a souhaité garder l’anonymat, a contacté la police municipale pour qu’on l’aide à détruire ces produits périmés», a-t-il poursuivi. Il a salué ce citoyen pour sa démarche et a invité les autres commerçants à emboiter le pas. «Nous tenons à saluer son geste parce que, si tous faisaient ainsi, on aurait contribué à préserver la santé de la population», a-t-il ajouté.

«Dans les jours qui suivront, nous allons procéder à la destruction de ces boites de lait en collaboration avec les structures spécialisées des services de l’environnement dans des conditions sécuritaires prévues à cet effet», a conclu le chef du service communication de la police municiaple, Adama Pamtaba.

La direction de la police municipale invite tous les citoyens qui seront confrontés à ces genres de cas, de toujours se rapprocher des services compétents pour une prise de mesures idoines.