Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SOCIETE

Si le gouvernement burkinabè arrive à trouver un accord avec l’entreprise Ebomaf, la ville de Ouagadougou va bénéficier d’une voie de contournement dans les prochaines années. C’est ce qu’annonce ce jeudi 14 décembre 2017 le ministre des infrastructures, Eric Bougouma, qui sortait du conseil des ministres.

Longue de 125 km, la voie va coûter 181 milliards de francs CFA et sera exécutée en quatre ans. Avec ses sept grands ronds-points, elle va traverser les sept routes nationales autour de Ouagadougou devrait permettre de fluidifier le trafic dans la capitale, de sécuriser les usagers et les riverains.

«Le boulevard circulaire est saturé, dépassé et est devenu un avenue de plein centre-ville avec à la clé des évènements dramatiques du fait que les gros camions continuent de traverser la ville causant des accidents», explique le ministre Bougouma.

Des discussions se tiennent avec l’entreprise Ebomaf qui doit exécuter les travaux dans le cadre du Partenariat Public Privé.  Le remboursement de ce projet va s’étaler sur douze ans et va débuter en 2020.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé