Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

SOCIETE

Le Commissariat de police de l’arrondissement de Nongr-Mâasom a démantelé deux réseaux de malfaiteurs, l’un spécialisé dans les vols d’engins à deux roues et des agressions à main armée, l’autre dans les cambriolages des dépôts de bouteilles de gaz butane.

D’après la déclaration liminaire lue lors de la conférence de presse de ce jeudi 14 décembre 2017, le premier groupe était spécialisé dans les vols d’engins à deux roues et les agressions à main armée. Le début de la fin du groupe est intervenu le 23 novembre 2017 quand un des membres présumés, Ouédraogo Boukaré, a été conduit vers 4h30 du matin à la police par un groupe d’individus du secteur N°18, quartier Somgandé de la ville Ouagadougou, qui lui avait mis la main dessus pour flagrant délit de vol d’un vélomoteur dans un domicile.

Une enquête a été aussitôt ouverte et a permis de mettre hors d’état de nuire les autres membres présumés de la bande que sont les nommés Zoungrana Tanga Saidou et Simporé Salif. Ce qui permettra de saisir un trousseau de 69 clés limées; un arrache-clou; une tenaille; deux machettes; une cagoule et une paire de gants.

«S’agissant de leur mode opératoire, détaille la police, les nommés Ouédraogo Boukaré et Simporé Salif opèrent soit par des agressions à main armée tantôt par effraction des portes d’entrées et fenêtres des domiciles ciblés à l’avance. En effet, leurs forfaits sont souvent commis aux heures tardives de la nuit. Lorsqu’ils parviennent à s’introduire dans un domicile, leurs cibles privilégiées sont les engins à deux roues. Les engins sont recélés par le nommé Zoungrana Tanga Saïdou».

C’est en allant justement chercher Zoungrana Tanga Saïdou à Nagrin que les éléments de la Brigade de Recherches et d’Intervention vont démanteler le second groupe, spécialisé lui dans le vol des bouteilles de gaz butane. Ils «ont aperçu deux individus conduisant un tricycle transportant des bouteilles de gaz butane à proximité du cimetière route Saponé.

Ces deux individus ont pris la fuite à la vue des policiers. Ces faits ont attiré l’attention des éléments qui se sont lancés à leur poursuite. Ils ont réussi à les appréhender dans la zone à habitation spontanée de Nagrin», relate la police.

L’enquête a permis d’interpeller les autres membres que sont les nommés Nakoulma Ousmane, Ouanga Halidou, Bilgo Saïba, Simporé Salif, Bilgo Ousmane, Compaoré Alexandre et Yerbanga Idrissa.

Entre leurs mains, seront saisis un trousseau de 17 clés de démontage, une clé molette, deux couteaux, deux tournevis, une corde.

D’après la police, «le mode opératoire de cette bande est quasi identique à celui du précédent groupe. En effet, cette bande opère aussi par effraction sur les portes d’entrées des dépôts de bouteilles de gaz butane. Les bouteilles de gaz de six kg sont privilégiées par cette bande. Le butin est transporté à l’aide d’un tricycle dans la zone non-lotie de Nagrin avant d’être écoulé.»

Au total, le butin saisi aux mains des deux bandes se compose de 14 vélomoteurs de diverses marques,  un tricycle; 149 bouteilles de gaz  et un téléviseur écran 32 plasma.

Se disant convaincue qu’à ce stade des investigations, «ces malfrats sont loin d’avoir vidé leurs sacs», la police demande à toutes les personnes qui auraient été victimes de vol de bouteilles de gaz et d’engins à deux roues de se présenter à nos services pour la suite de l’enquête.»

Remerciant tous ceux qui prêtent main forte aux forces de l’ordre, les policiers lancent un appel à l’endroit des populations, leur demandant de coopérer davantage avec les forces de sécurité en appelant par exemple les numéros verts qui sont: le 17 pour la police nationale, le 16 pour la gendarmerie nationale et le 1010 pour le CNVA.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé