Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

SOCIETE

Au cours d’une séance plénière le mercredi 13 décembre 2017, la Commission d’enquête parlementaire sur le système de santé au Burkina Faso a présenté les résultats de ses travaux de trois mois. La commission a observé une disparité dans la répartition géographique du personnel.

Des résultats de cette enquête, il ressort que les deux villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso concentrent à elles seules plus de la moitié des effectifs: 53,7% des médecins; 57,3% des sages-femmes; 59% des pharmaciens et 33 % des infirmiers toutes catégories confondues.

La commission a par ailleurs constaté qu’aucun Centre hospitalier universitaire (CHU) ne respecte les normes en matière de gestion du personnel médical et paramédical. Et que seulement 12% des Centres hospitaliers régionaux (CHR) respectent les normes dans ce domaine. Enfin, seulement 27% des Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA) respectent les normes en matière de personnel médical et paramédical.

Le rapport pointe aussi l’absence de spécialistes pour certaines pathologies, l’inexpérience du personnel de santé en milieu rural due à sa jeunesse (les élèves en fin de formation sont souvent affectés directement dans les CSPS). Aussi, les capacités des structures sanitaires en personnel sont révolues par rapport aux besoins en soins.

En 90 jours d’investigations, la commission d’enquête parlementaire a visité 111 structures sanitaires, auditionné plusieurs centaines de personnes et produit un rapport d’environ 900 pages. 15 thématiques ont été analysées. Et la commission est parvenue à la conclusion selon laquelle, le système de santé burkinabè a mal à sa gouvernance.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé