Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

SOCIETE

La 13ème édition de festival Ciné droit libre a débuté depuis le 9 décembre dernier à Ouagadougou. 72 heures après, les organisateurs de ce festival ont dressé un bilan partiel ce mardi 12 décembre 2017 au cours d’une conférence de presse. Un bilan satisfaisant de leur point de vue.

Le festival Ciné droit libre bat son plein depuis le weekend dernier. Trois jours après le début des activités, les organisateurs ont fait le bilan à mi-parcours. Pour eux, le bilan est satisfaisant et cette 13ème édition promet déjà un grand succès. «Nous sommes très contents de ce qui est déjà passé et ce qui vient est encore très lourd», se réjouit le coordinateur général du festival, Abdoulaye Diallo.

Et comme activités, il y a la chanson sur les migrants qui sera réalisée bientôt autour de Didier Awadi, il y aura des spectacles qui se dérouleront sur le terrain de la mairie de Bogodogo avec une émission spéciale sur Norbert Zongo.

A cela s’ajoutent la projection du film Bori Bana le 13 décembre à partir de 19 h et pour terminer la soirée avec un concert donné par un groupe de reggae de l’Afrique de l’ouest.

Pour Abdoulaye Diallo, «il ne faut pas se faire raconter, il faut donc à partir de ce 13 décembre vivre intensément le festival Ciné droit libre».

Placée sous le thème «Migration, loin de chez moi», cette édition connait plusieurs innovations dont la caravane itinérante, le passeport ciné sans frontière. Il y a surtout un numéro spécial du journal de journaliste d’investigation assassiné le 13 décembre 1998, «l’Indépendant», qui comprend le premier éditorial de Norbert Zongo, son dernier article mais aussi des témoignages, et des caricatures.

«A travers cette édition spéciale, nous avons voulu rendre hommage symboliquement à ce journal et à ce qu’il a représenté pour le pays. Donc, nous avons fait une édition spéciale qui est mise en vente au prix de 200f comme Norbert Zongo le faisait mais, la totalité des recettes sera versée à la famille à Koudougou pour contribuer aux funérailles de la maman de Zongo qui nous a quitté en début de ce mois», a précisé le coordinateur général du festival Ciné droit libre.

Plusieurs activités seront menées jusqu’au 16 décembre prochain. Il s’agit du village du festival qui s’ouvre ce 13 décembre, des projections de films, le jeu concours 10 minutes pour convaincre, le dialogue démocratique, des expositions et des espaces pour enfants.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé