Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Lucienne Ariane ZOMA,  Socio-anthropologue, est nommée 1er vice-président du HCRUN
Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans (RFI)
Santé: le président du Faso a lancé un appel aux populations afin que le paludisme soit vaincu au Burkina Faso d’ici 2030
Burkina: Le tribunal de Djibo  est fermé «jusqu‘à nouvel ordre» pour «raisons de sécurité»
Siao: le Madagascar, pays invité d’honneur de la 15e édition
Burkina:  «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique» est le thème du Siao 2018 (26 octobre-4 novembre)
Burkina: l’abbé Prosper Bonaventure Ky nommé évêque de Dédougou
Football: l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, Henri Michel, est décédé ce 24 avril 2018.
France: Soupçonné de corruption au Togo et en Guinée, l'homme d'affaires français, Vincent Bolloré, en garde à vue.
Burkina: tué lors de l’attaque du camp de la Minusma, le Caporal Yaméogo Ibrahim (35ans) a été inhumé ce lundi au cimetière de Gounguin

SOCIETE

Le gouvernement du Japon a décidé d’octroyer au Programme alimentaire mondial (PAM) du Burkina Faso un don dénommé «aide alimentaire aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire dans le Sahel» au profit des cantines scolaires du Sahel. Ce don, constitué de 3 066 tonnes de riz japonais, est estimé à environ 1,38 milliards de francs CFA. La cérémonie de signature de documents entre l’ambassade du Japon et le Pam a eu lieu ce mardi 5 décembre 2017 à Ouagadougou.

Grâce à ce don, près de 77 000 élèves filles et garçons du préscolaire et du primaire pourront bénéficier d’un déjeuner les jours de classe pendant 10 mois. L’ambassadeur du Japon, Tamotsu Ikezaki, estime en outre que plus de 4 000 filles en classe de Cours moyens première et deuxième année (CM1 et CM2) recevront chaque mois une ration sèche de 10 kilogrammes de riz qu’elles pourront partager avec les membres de leur famille.

Avec ce don, le Japon souhaite, en collaboration du Programme alimentaire mondial, réaliser deux objectifs principaux. Il s’agit d’abord de contribuer à relever le taux de fréquentation et d’augmenter la qualité de l’éducation dans la région du Sahel. Puis de contribuer au maintien des filles à l’école et d’encourager leur scolarisation.

«Promouvoir l’éducation des filles, c’est contribuer à l’autonomisation des femmes. Et par cet acte, nous contribuons ainsi à l’atteinte de plusieurs objectifs de développement durable et plus particulièrement à celui qui vise une éducation de qualité pour tous», a dit l’ambassadeur.

Le directeur pays du PAM, David Bulman, qui a remercié le Japon, a adressé ses félicitations au gouvernement du Burkina Faso pour ses efforts quotidiens visant l’atteinte de la scolarisation universelle dans le pays.

Pour lui, ce don du gouvernement et du peuple japonais contribue à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) en général, et à relever le défi «faim zéro» en particulier, c’est-à-dire l’éradication de la faim au Burkina Faso à l’horizon 2030.