Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

SOCIETE

Le juge a donné son verdict dans l’affaire d’enregistrement et de publication de conversations téléphoniques entre Idrissa Nogo, Safiatou Lopez/Zongo et Philippe Ouédraogo dont le procès a débuté le 21 septembre 2017. Le dossier a été vidé ce lundi 4 décembre 2017 par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI).

Accusé de complicité de diffamation et d'injures, Safiatou Lopez et Phillipe Ouédraogo ont été condamnés à 200.000 FCFA d'amende chacun. Cela, pour avoir enregistré et diffusé ladite conversation, selon lefaso.net. Idrissa Nogo lui, a été condamné à 10.000 FCFA d'amende pour avoir diffamé Michel Rabo et Manssourou Guiro dans un cadre privé, rapporte la même source.

Rappelons que Massourou Guiro est du mouvement Plus rien ne sera comme avant (M/PRESCA), Michel Rabo est membre du réseau Dignité, Idrissa Nogo, ancien coordonnateur du M/PRSCA, Safiatou Lopez, présidente d’honneur du Cadre de concertation national des organisations de la société civile (CCNOSC) et Philippe Ouédraogo, secrétaire général du Bloc des étudiants contre l’injustice et l’impunité (BNECI).


Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé