Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré
Burkina: le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) appelle à « l’union sacrée pour la défense de la patrie »
OIF: la Rwandaise Louise Mushikiwabo désignée secrétaire générale par concensus
Espace: Atterrissage d'urgence d'une capsule Soyouz après un problème au décollage, les deux astronautes sortent indemnes (RFI)

SOCIETE

Dans le cadre de la commémoration de ses 20 ans d’existence, l’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) a organisé une série d’activités pour célébrer l’intégration africaine. C’était les 24 et 25 novembre 2017 à Ouagadougou.


«L’émigration des Voltaïques durant la période coloniale», «La problématique du vote des Burkinabè de la diaspora», L’intégration des communautés étrangères vivant au Burkina»(…) sont entre autres sujets qui ont été abordés par les membres de cette association à l’occasion de cette célébration. Selon Arouna Savadogo, président du bureau exécutif du Tocsin, l’objectif de ces différents panels est de partager la vision de l’association avec les populations. Notamment la culture du savoir-vivre pour favoriser l’intégration entre les peuples.

Dénommée «La pédale de la solidarité et de l'intégration entre les peuples», la fête sportive organisée dans le cadre de cette commémoration a connu la participation massive de communautés vivantes au Burkina, la Fédération burkinabè de cyclisme et sa ligue du Centre, de différentes associations de femmes du quartier Marcoussi, de la police municipale,  de membres et sympathisants du Tocsin. Femmes, jeunes et enfants ont enfourché leur vélo, le temps de quelques minutes de course cycliste dans certaines artères de la ville de Ouagadougou.

A cette célébration, Boureima Jérémie Sigué, fondateur des Editions le pays a été fait personnalité d'honneur du Tocsin.  Un diplôme d'honneur lui a été remis par le PCA du Tocsin, Seydou Ouédraogo, en reconnaissance au combat que mène M. Sigué dans le domaine des droits humains et surtout pour son implication dans la lutte pour la participation effective des Burkinabè de la diaspora à l’élection présidentielle au Burkina. «Je ne crois pas avoir fait quelque chose de particulier pour mériter cette distinction. Mais je récent cette distinction comme un motif pour accompagner le Tocsin dans son engagement qui vise la promotion de l’Homme dans toute sa dimension», a indiqué M. Sigué.

Le vote des Burkinabè de l’étranger, cheval de bataille de l’association le Tocsin, est une fois de plus, revenu dans les échanges d’Arouna Savadogo avec les journalistes. Pour M. Savadogo, «le dossier n’avance pas parce qu’on ne parle pas de recensement jusqu’à présent».     

Pour rappel, l’association le Tocsin a été créée en 1997 et s’inscrit dans la promotion des activités favorisant l’intégration des Burkinabè de l’extérieur au Burkina et dans leurs pays d’accueil. L’association s’est particulièrement illustrée dans la lutte pour la reconnaissance du vote des Burkinabè de l’étranger.


Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé