Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Dans le cadre de la commémoration de ses 20 ans d’existence, l’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) a organisé une série d’activités pour célébrer l’intégration africaine. C’était les 24 et 25 novembre 2017 à Ouagadougou.


«L’émigration des Voltaïques durant la période coloniale», «La problématique du vote des Burkinabè de la diaspora», L’intégration des communautés étrangères vivant au Burkina»(…) sont entre autres sujets qui ont été abordés par les membres de cette association à l’occasion de cette célébration. Selon Arouna Savadogo, président du bureau exécutif du Tocsin, l’objectif de ces différents panels est de partager la vision de l’association avec les populations. Notamment la culture du savoir-vivre pour favoriser l’intégration entre les peuples.

Dénommée «La pédale de la solidarité et de l'intégration entre les peuples», la fête sportive organisée dans le cadre de cette commémoration a connu la participation massive de communautés vivantes au Burkina, la Fédération burkinabè de cyclisme et sa ligue du Centre, de différentes associations de femmes du quartier Marcoussi, de la police municipale,  de membres et sympathisants du Tocsin. Femmes, jeunes et enfants ont enfourché leur vélo, le temps de quelques minutes de course cycliste dans certaines artères de la ville de Ouagadougou.

A cette célébration, Boureima Jérémie Sigué, fondateur des Editions le pays a été fait personnalité d'honneur du Tocsin.  Un diplôme d'honneur lui a été remis par le PCA du Tocsin, Seydou Ouédraogo, en reconnaissance au combat que mène M. Sigué dans le domaine des droits humains et surtout pour son implication dans la lutte pour la participation effective des Burkinabè de la diaspora à l’élection présidentielle au Burkina. «Je ne crois pas avoir fait quelque chose de particulier pour mériter cette distinction. Mais je récent cette distinction comme un motif pour accompagner le Tocsin dans son engagement qui vise la promotion de l’Homme dans toute sa dimension», a indiqué M. Sigué.

Le vote des Burkinabè de l’étranger, cheval de bataille de l’association le Tocsin, est une fois de plus, revenu dans les échanges d’Arouna Savadogo avec les journalistes. Pour M. Savadogo, «le dossier n’avance pas parce qu’on ne parle pas de recensement jusqu’à présent».     

Pour rappel, l’association le Tocsin a été créée en 1997 et s’inscrit dans la promotion des activités favorisant l’intégration des Burkinabè de l’extérieur au Burkina et dans leurs pays d’accueil. L’association s’est particulièrement illustrée dans la lutte pour la reconnaissance du vote des Burkinabè de l’étranger.