Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

Pour dire non  à l’asservissement de « l’homme par l’homme », à « la pratique esclavagiste» qui se déroule en Libye, une dizaine d'Organisations de la société civile ont marché dans la matinée de ce lundi 20 novembre 2017 sur  la représentation diplomatique de la Libye au Burkina Faso.

Les manifestants ont qualifié cette pratique de « crime contre l’humanité ». L'objectif de cette marche était de dénoncer «les pratiques esclavagistes» qui se déroulent en terre libyenne. Ces OSC ont par ailleurs remis une plateforme à la représentation diplomatique. 

« Nos frères africains sont maltraités et réduits en néant. On les traite comme des animaux et des moins que rien. C’est pour cela que nous nous sommes retrouvés pour marcher sur l’ambassade de la Libye pour dire non à ce qui se passe dans ce pays » a laissé entendre Boukary Conombo, l’un des portes paroles du regroupement d’organisations.

Ces manifestations font suite à un reportage d’une chaîne américaine montrant la triste réalité de migrants africains vendus comme esclaves. La diffusion de ce reportage avait soulevé une vague d’indignation dans les quatre coins du monde. 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé