Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

Photo: Radio Oméga

SOCIETE

Des coups de feu ont été entendus ce dimanche 19 novembre 2017 vers 21 heures sur l’avenue Kwamé Nkrumah. Selon les informations données par nos confrères de la Radio Oméga, citant des riverains, c’étaient des tirs de sommation de deux policiers pour arrêter un véhicule qui refusait d'obtempérer.

Au moment où nous bouclions ces lignes, aucune information officielle n’a été donnée sur les circonstances de ces coups de feu. Un peu plus tôt, la Gendarmerie nationale via un communiqué publié sur sa page Facebook informait en substance que « les unités de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale se sont déportées sur les lieux. La situation est calme. Nous vous recommandons de rester vigilants et de signaler toute situation suspecte ou anormale. »

Le ministre en charge de la sécurité s’est rendu sur les lieux et est reparti sans aucune réaction. Aux alentours de 23 heures, nous avons fait un tour sur l’axe principal de l’avenue mais tout était calme, les principaux restaurants étaient fermés et la circulation était à la normale. Les forces de sécurité faisaient la ronde.

Notons que l’avenue Kwamé Nkrumah a été à deux reprises la cible d’attaque terroriste. L’une visant le Café restaurant le Cappuccino le 15 janvier 2016 (30 morts) et l’autre visant la Café Aziz Istanbul, le 13 aout 2017 (19 morts).

   

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé