Aujourd'hui,
URGENT
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  
Covid-19: la Banque africaine de développement accorde 27 millions de dollars à l’Union africaine pour renforcer l’Initiative de réponse. 

SOCIETE

L’Auberge du Houet, quartier koko, secteur 4 de Bobo-Dioulaso, a été le théâtre d’une scène inhabituel dimanche 19 novembre  2017 consistant en la destruction totale de ce lieu de jouissance par des jeunes dudit quartier sous les regards et les acclamations encourageants des anciens.

Surprises par la cohorte de jeunes venus démolir l’auberge,  les péripatéticiennes,  qui se reposaient après une nuit de travail, ont dû quitter précipitamment les lieux.  

Les griefs contre cette auberge, sanctuaire des prostitués, sont nombreux. L’auberge du Houet aurait été construite sur les tombes des tous premiers Kassamba Diaby de Bobo sur les bordures du marigot, derrière l’ex Ciné Houet.  En plus, les ordures du site seraient à l’origine de la mort des silures sacrées. 

Bien que native de Koko, et au fait des us et coutumes, la maitresse des lieux, dame K.D., a construit l’auberge malgré l’opposition des anciens du quartier.

Après  avoir annihilé plusieurs tentatives de destruction,  l’ex-conseillère municipale sous le régime de Blaise Compaoré n’a pas réussi à faire échec à l’assaut de ce dimanche 19 novembre  contre son auberge.