Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Des populations affectées par les travaux du barrage de Samendeni ne sont pas contentes de leur ancien cadre de concertation. Elles l’ont fait savoir au travers d’une conférence de presse, co-animée avec la Maison des associations et mouvement pour le développement des Hauts-Bassins (MANDE). C’était dans la journée du mercredi 16 novembre.

En rupture avec Aboubacar Ouattara, le président du cadre de concertation, des populations affectées par les travaux du barrage de Samendeni, des populations misent désormais sur la maison des associations et mouvement pour le développement des Hauts-Bassins. Sous l’impulsion de cette association, les personnes affectées par la construction du Barrage de Samendeni ont fait part de leur désarroi.

Le temps d’une conférence de presse, Job Khalifa Millogo, le président de la MANDE a été le porte-voix des sans voix de Samendeni. Dans une déclaration fleuve, la MANDE a fait le tour des «injustices» subies par des populations. Et le bourreau serait Aboubacar Abdramane Ouattara, maire de Karangasso Sambla et président du cadre de concertation des personnes affectées du barrage de Samendeni.

Spoliation, discrimination, abus de pouvoir, fausse promesse, détournement sont entre autres des accusations portées à l’endroit de ce dernier.
Tout ceci a poussé laMANDE et les populations de Samendeni a demander son départ. De même que celui du ministre de l’Eau et du coordonnateur du PDIS.