Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Les membres de l’Union nationale des Enseignants des écoles catholiques du Burkina (UNEEPC/BF) observent depuis ce mercredi 15 novembre 2017, un arrêt de travail de 72 heures. Par ce mouvement d’humeur, ils exigent d’une part de l’Etat, le respect de la convention de mai 2009 et d’autre part de leur employeur la prise en compte des points de revendication tels la correction des indemnités de résidence de 2006 à  2016, la régularisation des salaires avec rappel conformément à la grille salariale en vigueur depuis janvier 2016, le reclassement des enseignants catholiques, etc. Voici ci-dessous la lettre de leur protestation transmise le 13 novembre dernier au secrétaire national de l’enseignement catholique du Burkina Faso.