Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré
Burkina: le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) appelle à « l’union sacrée pour la défense de la patrie »
OIF: la Rwandaise Louise Mushikiwabo désignée secrétaire générale par concensus
Espace: Atterrissage d'urgence d'une capsule Soyouz après un problème au décollage, les deux astronautes sortent indemnes (RFI)

Photo: Watt FM

SOCIETE

Les forces de défense et de sécurité burkinabè ont réussi à neutraliser plusieurs assaillants et retirés plusieurs armes de guerre, de sources concordantes.

Les affrontements entre les FDS et les présumés terroristes se seraient déroulés vers 13h jeudi quand  une patrouille de reconnaissance du détachement des forces de défense et de sécurité de Nassoumbou est tombée sur des assaillants non identifiés. Une dizaine d'assaillants abattus, et quatre de leurs corps récupérés par les militaires.

Côté FDS, il y aurait quatre blessés dont un cas grave. Les forces de défense et de sécurité auraient également mis la main sur un important stock d'armes.

«Mes félicitations à nos Forces Armées Nationales pour avoir vaillamment combattu l'ennemi à Ariel dans le Soum ce jour. De nombreux terroristes neutralisés. Courage à nos Forces Armées Nationales et prompt rétablissement aux blessés. Nous gagnerons cette guerre», a réagi Jean Claude Bouda, le ministre de la Défense sur Twitter.

Il s'agirait d'éléments du groupe Ansarul du prédicateur Ibrahim Malam Dicko. Ils avaient été repérés dans les collines entre Kereboulé et Ariel dans la nuit du 8 au 9 novembre. Leur mouvement a alors été ensuite suivi par l’armée, qui a décidé d’intervenir, a confié une source sécuritaire à Jeune Afrique.

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé