Aujourd'hui,
URGENT
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)
Burkina: Les administrateurs civils observeront trois jours de grève ( 28 au 30 novembre 2017)
Religion: la célébration du Maouloud est prévue dans la nuit du jeudi 30 novembre au vendredi 1er décembre 2017 (FAIB).
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro intègre la nouvelle direction du RDR comme vice président chargé de la région du Tchologo
Zimbabwe: Robert Mugabé démissionne du pouvoir
Zimbabwe: Le Parlement a débuté la procédure de destitution de Robert Mugabe
Nigéria: au moins 50 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide à Mubi dans le nord-est du pays
esclavage de migrant: la Libye exprime "son refus catégorique et condamne fermement ce genre de pratique inhumain" 

SOCIETE

Au nombre de huit, des assaillants ont ouvert le feu dans la nuit de lundi à mardi vers 23h, sur le poste de gendarmerie de Bourzanga, localité située à 40 km de Kongoussi et 152 km de Ouagadougou, dans la Bam. Ils ont emporté deux motos et incendié des documents. 

«Un gendarme qui était en poste a senti un mouvement suspect dans les parages de la brigade autour de 22 h00. Il a fait un tour pour vérifier. Avec la claire de lune, il a aperçu que les assaillants étaient sous un arbre non loin de la brigade et apprêtaient leurs armes pour attaquer. Sa silhouette ayant été aperçue par ces derniers, ils ont ouvert le feu sur lui. Il a eu la vie sauve grâce au bâtiment de l'école médersa (franco-arabe) qui lui a servi de bouclier», relate le chef de brigade, cité par l’Agence d’information du Burkina.

La même source raconte qu’ensuite, «deux des assaillants se sont mis à le poursuivre. Pendant ce temps, les autres se sont rendus à la brigade, forcer les portes et faire sortir des documents les ordinateurs et le téléviseur et mettre le feu.»

Le gendarme a pu entrer en contact avec ses collègues qui ont réagi et obligé les assaillants à fuir en emportant avec eux deux motocyclettes. Il n’y a fort heureusement pas eu de perte en vie humaine ni de blessé au sein des gendarmes.

Selon l'AIB, la gouverneure du Centre-nord Nandy Somé /Diallo s’est rendue sur les lieux mardi matin pour réconforter la population et les gendarmes de Bourzanga,