Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Suite à son Assemblée générale du 23 septembre dernier, le réseau West Africa Network for Peacebuilding (Wanep/Burkina) a changé de conseil d’administration. Le nouveau PCA a pour nom, Moussa Willy Bantenga. L’ancien PCA, Arouna Savadogo lui a passé le témoin le 3 novembre 2017.


Le conseil d’administration de Wanep/Burkina se veut désormais professionnel. Il devient Conseil d’administration professionnel et sera expérimenté pour la première fois au Burkina. La professionnalisation du conseil d’administration est une résolution adoptée en 2009  et sa mise en œuvre a commencé en 2011. Le Burkina se met ainsi au pas à l’image des autres pays membres sauf le Nig

Pour se faire, les attentes sont nombreuses selon le président sortant, Arouna Savadogo. Lesquelles attentes qui imposent selon M. Savadogo, une organisation stratégique et un engagement soutenu des différents membres du nouveau conseil. Et ce n’est pas la qualité et la diversité des compétences des nouveaux membres qui manquent.
«Pour l’heure et pour réaliser cela, il faudra élaborer un nouveau plan stratégique de Wanep/Burkina, valider le manuel de procédures et rédiger un plan de communication pour notre réseau national d’édification de la paix», a conseillé le président sortant. Pour Arouna Savadogo, ce changement à la tête de Wanep/Burkina est synonyme de la promotion de l’alternance au sein des associations. En termes de bilan de son mandat, Arouna Savadogo estime qu’il est nettement positif.

Le nouveau PCA dit mesurer la tâche qui attend toute son équipe. «Nous comptons sur la disponibilité, l’ouverture et la disponibilité de la coordination du Wanep/Burkina et de l’équipe sortante. Nous rassurons le conseil sortant que le relais est assuré et nous nous engageons à transmettre de bons fruits à la fin de notre mandat», a promis le professeur Willy Bantenga.

Wanep-Burkina a été créée en 2003 pour promouvoir la paix, le respect des droits de l'homme et la justice sociale vers un développement durable au Burkina Faso. Ses principaux objectifs comprennent l'observation et le suivi des valeurs politiques et morales, de la prévention pacifique des conflits, de gestion et de règlement, l'élaboration d'une stratégie conflit prévention réseau et consolidation de la paix au Burkina Faso et accroître la capacité et la participation des femmes dans la consolidation de la paix.