Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la deuxième promotion de l’Ecole nationale de la Garde de sécurité pénitentiaire (119 éléments) a effectué sa sortie ce 17 octobre
football : le Mali se qualifie pour les quarts de finale de la coupe du monde des cadets en battant l'Irak (5-1).
Togo: des heurts éclatent entre populations et forces de l’ordre après l’arrestation d’un imam proche de l’opposant Tikpi Atchadam.
Côte d'Ivoire: des douaniers «tabassés» et mis aux arrêts au premier jour d'une grève (koaci.com)
Soum:  des individus armés ont attaqué lundi le service environnemental de Belehede, sans faire de victimes.
Soum: deux armes et deux motos emportés dans l'attaque lundi soir du service environnemental de Belehede.
Médias : 78 542 673 FCFA accordés à la presse écrite au titre de la subvention 2017 de l'Etat à la presse privée.
Médias : 242 587 951 FCFA octroyés à la presse audiovisuelle au titre de la subvention 2017 de l'Etat à la presse privée. 
Medias: 35 829 376 FCFA alloués à la presse en ligne au titre de la subvention 2017 de l'Etat à la presse privée.
Médias:  31 040 000 FCFA octroyés à la presse écrite en langue nationale au titre de la subvention de l'Etat à la presse privée 2017.

SOCIETE

Un soldat burkinabè de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) s'est noyé au Mali où il était en mission.

D’après un communiqué de l’Etat-major général des armées du Burkina Faso, le drame s’est produit le lundi 9 octobre quand un véhicule d’une patrouille du bataillon Badenya 5 actuellement déployé au Mali s’est renversé dans les eaux du fleuve Niger à la descente d’un débarcadère.

«Le soldat de première classe Kambou Sié Bernard, membre de cette mission, a malheureusement périt par noyade de suite de cet accident», précise le communiqué.

Avec deux bataillons déployés en terre malienne, le Burkina Faso est l’un des plus gros fournisseurs de casques bleus à la Minusma.

Des mots pour le dire...

Sondage

Les députés démissionnaires du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) doivent purement et simplement rendre leur mandat et quitter le parti.

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé