Aujourd'hui,
URGENT
11-Décembre: "Nous avons la responsabilité de bâtir ensemble une Nation prospère et respectée"(Roch Kaboré)
11-Décembre: "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la Nation"(Roch Kaboré)
Université: L'Aneb menace d'aller en grève du 21 au 22 décembre et de tenir un sit-in si la sanction de Bayan yenilo n'est pas levée 
Nigéria: La Suisse va restituer au pays les fonds détournés par l'ancien président Sani Abacha,estimés à 321 millions de dollars
11-Décembre: Abdoulaye Rouamba (AJCK) remporte le Grand prix cycliste de l’Indépendance Gaoua 2017  
Ouagadougou: Incendie dans la Cour d'appel, aucune perte en vie humaine, une vingtaine de voitures et de motos brulées
RDC : au moins 12 casques bleus et deux militaires congolais tués dans une attaque dans le nord-est du pays (ONU).
RDC : au moins 12 casques bleus et deux militaires congolais tués dans une attaque dans le nord-est du pays (ONU).
Burkina : la mairie de Saponé, dans la province du Bazèga, a été incendiée (Médias).
Football: le Portugais Cristiano Ronaldo a reçu le Ballon d'Or 2017, Messi et Neymar complètent le podium

Crédit photo: Clément Bassolé

SOCIETE

Des hommes armés ont attaqué dans la nuit de dimanche à lundi, la brigade de gendarmerie de Nassoumbou.

Selon l’agence d’information du Burkina qui rapporte la nouvelle, aucune victime n'a été enregistrée mais les dégâts matériels sont importants. Les assaillants ont également tiré sur les logements des gendarmes.

Localité située à 45 kilomètres au Nord de Djibo (province du Soum) et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne, Nassoumbou, qui abrite une base militaire burkinabè, à plusieurs fois été la cible d’attaques terroristes.

La plus meurtrière s’est produite aux environs de 5h au matin du 16 décembre 2016, quand une quarantaine d’individus lourdement armés ont attaqué le poste militaire de la commune. Bilan : 12 militaires burkinabè tués.

Le détachement militaire de Nassoumbou a de nouveau essuyé une attaque d’individus le 20 mars 2017 qui s’était soldée par un blessé léger du côté des forces armées nationales.