Aujourd'hui,
URGENT
11-Décembre: "Nous avons la responsabilité de bâtir ensemble une Nation prospère et respectée"(Roch Kaboré)
11-Décembre: "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la Nation"(Roch Kaboré)
Université: L'Aneb menace d'aller en grève du 21 au 22 décembre et de tenir un sit-in si la sanction de Bayan yenilo n'est pas levée 
Nigéria: La Suisse va restituer au pays les fonds détournés par l'ancien président Sani Abacha,estimés à 321 millions de dollars
11-Décembre: Abdoulaye Rouamba (AJCK) remporte le Grand prix cycliste de l’Indépendance Gaoua 2017  
Ouagadougou: Incendie dans la Cour d'appel, aucune perte en vie humaine, une vingtaine de voitures et de motos brulées
RDC : au moins 12 casques bleus et deux militaires congolais tués dans une attaque dans le nord-est du pays (ONU).
RDC : au moins 12 casques bleus et deux militaires congolais tués dans une attaque dans le nord-est du pays (ONU).
Burkina : la mairie de Saponé, dans la province du Bazèga, a été incendiée (Médias).
Football: le Portugais Cristiano Ronaldo a reçu le Ballon d'Or 2017, Messi et Neymar complètent le podium

SOCIETE

La lutte contre la divagation des animaux dans la ville de Ouagadougou, menée entre le 1er et le 28 septembre 2017, a permis de mettre 332 animaux en fourrière, selon un décompte de la police municipale.

En outre, plus de 5,5 millions de Francs CFA ont été perçus au titre des contraventions. 

Le 9 septembre dernier, 150 animaux mis en fourrière après une dizaine de jours d’une opération spéciale, avaient été restitués à leurs propriétaires après paiement de l’amende qui leur a été imposée.

Ils avaient dû débourser entre 25.000  francs CFA pour le gros bétail et 15.000 francs pour le petit. A cela s’ajoutait la somme de 5.000 francs par jour pour les frais de fourrière.

La maire de la capitale, Armand Béouindé, avait annoncé lors de cette restitution qu’un nouveau texte entrera en vigueur. «Dès lors que nous savons que l’élevage est interdit en ville, il n’y aura plus d’amendes pour entrer en possession des animaux saisis. Ceux-ci seront soit vendus au profit des caisses de la collectivité, soit mis à la disposition des œuvres sociales de la commune de Ouagadougou.»