Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

SOCIETE

L’inspecteur Sylvestre N’Do a officiellement pris fonction ce vendredi 15 septembre 2017 comme nouveau patron de la police municipale de Ouagadougou, en remplacement de Jean Marie Ouédraogo.

C’est désormais aux ordres de l’inspecteur Sylvestre N’Do que répondront les agents de la police municipale de Ouagadougou. Le quatrième directeur général dudit corps a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions. Il succède ainsi à Jean Marie Ouédraogo, qui a passé un an et six mois aux commandes de cette force rattachée à la mairie de Ouagadougou.

Pour l’inspecteur Ouédraogo (le sortant), ces 18 mois passés à la tête de la police municipale sont soldés par un bilan satisfaisant. «De janvier à septembre 2017, le total des recouvrements fait état de 164 104 500 de francs CFA sur un budget prévisionnel de 180.000.000 francs CFA. Soit un taux de recouvrement de 91,16%», a-t-il indiqué. Pour ce qui est de la sécurité des personnes et des biens, il a indiqué que plusieurs activités ont été menées notamment dans le domaine de la tranquillité, de la salubrité et de la sécurité publique.

Pour sa part, le nouveau patron de la police municipale, tout en félicitant son prédécesseur pour les acquis, assure qu’il travaillera à capitaliser son expérience et tous les résultats. Sylvestre N’Do dit placer son commandement sous le signe du rassemblement, de la cohésion et de l’union. «Je suis venu pour coudre ce qui est déchiré, souder ce qui est séparé, ramener dans les rangs ceux qui se sont momentanément égarés et unir ce qui est désunit», confie-t-il d’entrée de jeu.

Pour y parvenir, l’inspecteur N’Do espère la collaboration de tout le monde. Le nouveau directeur général de la police municipale a profité de l’occasion pour évoquer les remous du 25 avril 2014, qui ont secoué le corps auquel il appartient. Ce mouvement d’humeur des policiers municipaux revendiquaient le rehaussement du niveau de recrutement au niveau du BEPC pour les agents.

Sylvestre N’Do s’adressant au maire de la commune de Ouagadougou, a présenté des excuses au nom de tous les agents pour les désagréments causés. Cependant, tout en sachant que les charges budgétaires pourraient subir un coup, il a demandé à M. Béouindé «d’accéder aux doléances, car cela y va de la notoriété du corps et ramènera un esprit de saine émulsion».

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé