Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

SOCIETE

Les travailleurs du restaurant café Aziz Istanbul, cible d’une attaque terroriste qui a fait 19 morts le 13 août dernier, souhaitent voir l’établissement rouvrir ses portes dans les meilleurs délais. Jeudi 14 septembre, ils sont allés le dire au ministre en charge du Travail.

«Nous, travailleurs du restaurant café Aziz Istanbul, réunis ce 14 Septembre 2017 en assemblée générale, appelons le gouvernement burkinabè notamment le premier ministre Kaba Thiéba, à sauver le restaurant café Aziz Istanbul et l’ensemble des emplois en accompagnant notre employeur pour la restauration du restaurant et la relance des activités», ont-il délivré comme message.

Ils en appellent à  la bonté du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à qui ils demandent d’accompagner et de soutenir les travailleurs du restaurant en attendant la reprise des activités. «Nous appelons le peuple burkinabè à la solidarité pour que le restaurant puisse naitre dans un futur très proche de ses cendres. La relance des activités du restaurant sera le signal fort de notre engagement à vaincre le terrorisme sous toutes ses formes», assurent-ils.

Dans une interview accordée au quotidien Le Pays au lendemain de l'attaque, Aziz Kaya, le propriétaire de cet établissment qui a ouvert ses portes en 2009, avait affirmé qu'il employait une cinquantaine de personnes pour trois millions de francs CFA de masse salariale. Il avait aussi laissé entendre qu'il comptait rouvrir, mais pas cette année.

Le dimanche 13 août 2017, le restaurant-café Aziz Istanbul, situé sur l'avenue Kwamé Nkrumah du Ouagadougou, a été l'objet d'une attaque terroriste. 19 personnes, dont un gendarme de l'unité de la gendarmerie qui est intervenue sur les lieux, avaient trouvé la mort. Les deux terroristes ont été abattus. L'attaque n'est jusque-là pas revendiquée.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé