Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

SOCIETE

La Fédération nationale des tisseuses du Burkina Faso a présenté le motif du pagne Faso dan fani de la commémoration de la 161è Journée internationale de la Femme et au lancement officiel de la production. C’était ce mercredi 13 septembre 2017 à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse. Cette année, c’est le pagne du Centre ouest qui a été retenu. Il est protégé par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

Composé de blanc, violet, marron et d’un fond blanc-sale, telles sont les couleurs qui composent le motif du pagne Faso dan fani du 8 Mars prochain au Burkina Faso. Pour Germaine Compaoré, secrétaire générale de la Fédération, ce qui différencie ce pagne de celui des années précédentes se rapporte à la contexture et à la présentation parce que, explique-t-elle, «ce pagne a un fond blanc-sale, il y a du blanc et du violet avec des rayures en attache au niveau des bordures ; or, pour l’an passé, les bordures étaient en rayures discontinues. Là, il y a des attaches et la contexture est faite d’une trame de doublon de fils sur la chaine par contre l’an passé c’était en simple piquage de deux-deux ».

Cette année, c'est le pagne proposé par le Centre-ouest qui a été retenu et Zourata Sawadogo/Congo, point focal de l’union des tisseuses du Centre ouest, s’est dite fière pour ce choix. «Nous sommes heureuses que ce soit le motif de la région du Centre ouest qui soit retenu. Cette fois ci, nous avons essayé d’innover en mettant les bordures sous forme d’attache marron et violet ; le centre, en blanc-sale pour pouvoir insérer le logo». 

Afin d’éviter la situation de la prolifération des pagnes du 8 mars sur le marché burkinabé, la présidente de la Fédération, Justine Kafando rassure: «cette année, le pagne a été protégé par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et les tisseuses sont prêtes à défendre ce pagne. Par conséquent, toute personne qui reproduira ce modèle pour autres fins que le Faso dan fani sera poursuivi en justice».

Pour ce qui est de la qualité, de la quantité et du prix, il n’y a pas d’inquiétude, selon les dires de la secrétaire générale de la Fédération, Germaine Compaoré. «Il n’y a pas d’inquiétude à ce niveau car, on s’est pris sitôt pour pouvoir arriver à la qualité, à satisfaire tout le monde. Quant au prix, pour le moment, il reste inchangé sur toute l’étendue du territoire. Mais, nous luttons pour une baisse ».

La particularité de ce pagne, indique-t-elle, est que le motif est unique et est protégé. «Nous sommes aussi rassuré qu’il n’y aura pas de contrefaçon de pagnes imprimés aux couleurs et aux motifs de notre pagne Faso dan fani».

Ce motif a été retenu à l'issue d'une compétition organisée depuis le 1er juin dernier. Cette compétition a concerné les tisseuses de toutes les 13 régions du Burkina Faso afin d’obtenir un échantillon unique pour toute l’étendue du territoire national. Il est à noter que le thème retenu pour le 8 mars 2018 est «Participation de la femme à la gouvernance: état des lieux, défis et perspectives». Les pagnes seront disponibles chez les tisseuses et aux différents points de vente habituels dans toutes les régions d’ici à octobre 2017.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé