Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

SOCIETE

C’est finalement ce mercredi 17 août 2016 que les conseillers de la commune rurale de Sabcé (15 km de Kongoussi) se sont réunis pour effectuer la mise en place du bureau du conseil municipal. Cette installation intervient après qu’elle ait été à l’origine interrompue le 20 juin dernier par les militants du Nouveau temps pour la démocratie. Cette fois-ci, c’est sous haute surveillance policière et sans les conseillers du Nouveau temps pour la démocratie (NTD), que les élections se sont déroulées,  rapporte l’Agence d’information du Burkina.

Au lendemain des élections municipales, les militants du NTD  s’étaient opposés  à la mise en place du conseil municipal le 20 juin dernier après l’élection du maire et ses deux adjoints. Cette situation a naturellement entrainé une crise à laquelle Nandy Somé/Diallo, la gouverneure du Centre-nord, a entrepris d’apporter une solution  sans succès.

En vue d’une issue favorable de cette crise, il a fallu que le préfet du département, Kiswendsida Marguerite Badini joue sa partition, en convoquant les conseillers de la commune pour l’effectivité du vote ce 17 août 2016. Pour un meilleur déroulement du scrutin, des mesures sécuritaires conséquentes ont été prises. Ainsi, il a été fait cas d’un dispositif impressionnant de policiers et de gendarmes venus porter main forte aux agents en poste à  Sabcé.

Par ailleurs, aucun conseiller du NTD n’était présent à ce rendez-vous. Après la tenue de ces élections qui prenaient en compte que les commissions et les conseillers régionaux, c’est Rigobert Nassa, qui a été porté officiellement à la tête de mairie de Sabcé. Celui-ci a aussitôt été installé dans ses nouvelles fonctions.

Séance tenante, il a confié être conscient de la situation dans sa commune et c’est pourquoi il compte « travailler avec des personnes ressources pour l’union de tous les fils et filles de la commune ». « Se bagarrer n’est pas un drame. Mais ne  pas se pardonner est une  fatalité », a-t-il soutenu.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé