Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 15 personnes tuées lundi dans un attentat dans l’Etat de Borno.
Football: le Burkina saisit le TAS contre la décision de la FIFA sur la reprise du match Afrique du Sud-Sénégal.
Côte d’Ivoire : de nouveaux affrontements ont opposé lundi les policiers aux étudiants à Abidjan.
Justice: l'audience sollennelle de rentrée aura lieu le 2 octobre 2017 à 10 heures dans la salle des banquets de Ouaga 2000.
PAE/JF : les premiers chèques du Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes remis mardi prochain.
Putsch du RSP: l'audience de confirmation des charges a été renvoyée au 6 octobre par la justice militaire.
Assemblée: le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, reçu en audience vendredi par le président du Parlement, Alassane B. Sakandé.
Aziz Istanbul:  les travailleurs souhaitent la reprise des activités de ce restaurant fermé après l'attaque terroriste du 13 août 2017 (19 morts)
Côte d'Ivoire: 3 000 bacheliers de s'inscrivent dans les universités du Burkina.
Côte d'Ivoire: 3 000 bacheliers de s'inscrivent dans les universités du Burkina

L’entrée de la SONABHY de Bobo, désespérément vide. (Ph.SM)

SOCIETE

Les chauffeurs routiers sont de nouveau entrés en grève illimitée ce mercredi 9 août. Ils protestent ainsi contre les propos du ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, suite à la bastonnade de certains des leurs à Tenkodogo par les forces de l’ordre et réclament justice.


En colère, les chauffeurs routiers ont remis le couvert. Depuis 6h ce mercredi, aucun camion-citerne ne s’approvisionne en carburant sur le site de la nationale des hydrocarbures de Bobo-Dioulasso. Faisant craindre une pénurie de carburant dans les stations d’essence si la situation perdure.

Et pourtant un protocole d’accord avec des engagements de part et d’autre avait été signé le 5 Août, mettant fin au mot d’ordre d’arrêt de travail illimité et fixant la reprise du paiement de la redevance de passage aux Postes de contrôles juxtaposés  au 1er septembre.

«Mais à notre grande surprise, notre ministre de la Sécurité a effectué un déplacement au niveau de Tenkodogo pour aller vraiment féliciter et encourager nos forces de l’ordre qui ont  tabassé les chauffeurs. Chose qui ne nous a pas plu», s’indigne le président dans le Houet de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB)  Bamory Sanogo. 

Concernant l’incident du 1er août  à Tenkodogo, L’UCRB, compte saisir la justice afin que les responsabilités soient situées.

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé