Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement
Burkina: l'Etat d'urgence prorogé pour une durée de 6 mois par l'Assemblée nationale
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou est nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées

SOCIETE

Le constat est amer en cette campagne humide 2016-2017 dans la Région du Sahel et de la Boucle du Mouhoun du Burkina Faso. Des oiseaux granivores ont dévasté plusieurs champs de riz, de sorgho et de mil.  C’est ce qui ressort du compte rendu du Conseil des ministres en sa séance du 2 août 2017. 

Selon le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, 10 136 hectares ont été prospectés dont une superficie de 2 863 ha de dortoirs d’oiseaux identifiée et 2160 ha traités. Il ressort que 20 163 ménages ont été touchés dans 91 villages de la province du Soum (Région du Sahel)  et 1 786 ménages dans la Boucle du Mouhoun. Les taux des pertes sont estimés entre 40 et 80% en fonction des localités. 

Les provinces concernées par ces attaques sont celles du Séno, du Soum et de l’Oudalan dans la Région du Sahel, les plaines rizicoles de Niassan et de Dî dans la Région de la Boucle du Mouhoun. 

Le Conseil a donc instruit les ministres en charge du dossier de prendre les mesures nécessaires pour renforcer le dispositif de surveillance et de riposte contre ces oiseaux. 

Par ailleurs, le ministère a fait cas de la recrudescence de chenilles légionnaires sur les cultures au Burkina Faso. En effet, depuis le 14 juin 2017, une présence de chenilles légionnaires a été formellement signalée dans toutes les régions du Burkina Faso, notamment avec des attaques très sévères sur les jeunes pousses de maïs et de sorgho. La région du Sud-Ouest est la plus touchée avec plus de 13 339 ha infestés.

Aussi, au 10 juillet 2017, ce sont plus de 15 703 ha qui ont été déclarés infestés et plus de 11 454 ha traités avec succès, soit environ 73%, grâce aux différentes mesures prises par le gouvernement. 

Afin de remédier à cet envahissement, le gouvernement  a instruit les ministres concernés de prendre les mesures nécessaires afin de renforcer le dispositif de surveillance et de riposte.