Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

Le constat est amer en cette campagne humide 2016-2017 dans la Région du Sahel et de la Boucle du Mouhoun du Burkina Faso. Des oiseaux granivores ont dévasté plusieurs champs de riz, de sorgho et de mil.  C’est ce qui ressort du compte rendu du Conseil des ministres en sa séance du 2 août 2017. 

Selon le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, 10 136 hectares ont été prospectés dont une superficie de 2 863 ha de dortoirs d’oiseaux identifiée et 2160 ha traités. Il ressort que 20 163 ménages ont été touchés dans 91 villages de la province du Soum (Région du Sahel)  et 1 786 ménages dans la Boucle du Mouhoun. Les taux des pertes sont estimés entre 40 et 80% en fonction des localités. 

Les provinces concernées par ces attaques sont celles du Séno, du Soum et de l’Oudalan dans la Région du Sahel, les plaines rizicoles de Niassan et de Dî dans la Région de la Boucle du Mouhoun. 

Le Conseil a donc instruit les ministres en charge du dossier de prendre les mesures nécessaires pour renforcer le dispositif de surveillance et de riposte contre ces oiseaux. 

Par ailleurs, le ministère a fait cas de la recrudescence de chenilles légionnaires sur les cultures au Burkina Faso. En effet, depuis le 14 juin 2017, une présence de chenilles légionnaires a été formellement signalée dans toutes les régions du Burkina Faso, notamment avec des attaques très sévères sur les jeunes pousses de maïs et de sorgho. La région du Sud-Ouest est la plus touchée avec plus de 13 339 ha infestés.

Aussi, au 10 juillet 2017, ce sont plus de 15 703 ha qui ont été déclarés infestés et plus de 11 454 ha traités avec succès, soit environ 73%, grâce aux différentes mesures prises par le gouvernement. 

Afin de remédier à cet envahissement, le gouvernement  a instruit les ministres concernés de prendre les mesures nécessaires afin de renforcer le dispositif de surveillance et de riposte.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé