Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

SOCIETE

En marge de la cérémonie officielle de sortie de la 16ème promotion des élèves officiers de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô, le samedi 22 juillet 2017, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’est exprimé sur la situation des habitants du village de Kounkoufouanou.


Déguerpis en 2015, des habitants de ce villages situé à environ 70 Km de Fada N'Gourma sont revenus se réinstaller, parce qu’ils n’auraient pas de site d’accueil. A nouveau sommés de quitter les lieux, ces habitants avaient adressé une lettre aux plus hautes autorités du pays. Interrogé sur la question samedi, le chef de l’Etat a indiqué que «des instructions ont été données aux différents ministères pour que nous puissions nous atteler à trouver des solutions».

Pour leur réinstallation, il faut leur faciliter l’accès à l’eau potable et le Président du Faso s'engage à veiller à «trouver des formules pour réinstaller ces populations qui se retrouvent dans des difficultés».

En rappel, le 16 juin 2015, les habitants de Kounkoufouanou, agglomération rurale fondée en 1983 ont été déguerpis par des Forces de défense et de sécurité, en application d'une décision prise par le conseil des ministres, en sa séance du 18 février 2015, au motif qu'ils étaient installés dans une zone à vocation pastorale érigée en 2004.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé