Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

En marge de la cérémonie officielle de sortie de la 16ème promotion des élèves officiers de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô, le samedi 22 juillet 2017, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’est exprimé sur la situation des habitants du village de Kounkoufouanou.


Déguerpis en 2015, des habitants de ce villages situé à environ 70 Km de Fada N'Gourma sont revenus se réinstaller, parce qu’ils n’auraient pas de site d’accueil. A nouveau sommés de quitter les lieux, ces habitants avaient adressé une lettre aux plus hautes autorités du pays. Interrogé sur la question samedi, le chef de l’Etat a indiqué que «des instructions ont été données aux différents ministères pour que nous puissions nous atteler à trouver des solutions».

Pour leur réinstallation, il faut leur faciliter l’accès à l’eau potable et le Président du Faso s'engage à veiller à «trouver des formules pour réinstaller ces populations qui se retrouvent dans des difficultés».

En rappel, le 16 juin 2015, les habitants de Kounkoufouanou, agglomération rurale fondée en 1983 ont été déguerpis par des Forces de défense et de sécurité, en application d'une décision prise par le conseil des ministres, en sa séance du 18 février 2015, au motif qu'ils étaient installés dans une zone à vocation pastorale érigée en 2004.