Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

SOCIETE

Les populations de Niangoloko se préparent à vivre des moments difficiles, après l’effondrement, le 28 juin 2017, du château d’eau du secteur 5, qui a la plus grande capacité.


Pour l’instant, on ignore les causes réelles de cette chute, mais une chose est sûre, ce château depuis sa construction autour des années 2008, n’a présenté que des signes inquiétants. Il a fallu attendre des années après la fin des travaux pour qu’il soit fonctionnel. A l’époque, on parlait déjà de la qualité des tuyaux utilisés. Il a fallu un autre budget pour reprendre le circuit afin que ce château dont l’importance n’échappe à personne, fonctionne.

En rappel, c’est dans le cadre du projet Vulgarisation des ressources en eau de l’Ouest (VREO) que Niangoloko a bénéficié de cet ouvrage. Malheureusement, moins de cinq années après sa mise en fonction, celui-ci s’est écroulé comme un géant aux pieds d’argile. L’entreprise en charge des travaux est pointé du doigt par les populations qui se demandent à présent qu’elle sera leur sort, déjà qu’avec ces deux châteaux, le problème d’eau était récurent dans la cité de Santa.

Agence d’Information du Burkina

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé