Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

Un véhicule multifonctions, des vivres aux populations et des meubles pour le bureau de la Fondation Moussa Yugo, tel est le don de El Hadj Oumar Yugo le 3 juin 2017 à Ouagadougou.


Ce don selon le donateur n’est rien d’autre que de perpétuer l’œuvre de Moussa Yugo, qui était au service de sa communauté. «Ce don, c’est pour rappeler les faits et gestes du vieux, qui le faisait à chaque début de Ramadan. Il veillait à ce que chacun à son niveau reçoive un minimum pour le Ramadan. Comme nous avons pensé à donner le corbillard, nous avons estimé qu’il est bon de faire ce geste, en ce début du mois de jeûne, envers les familles démunies, car vous n’ignorez pas que des familles n’arrivent pas à manger pour jeûner», a indiqué El Hadj Yugo.

En effet de son vivant, Moussa Yugo, père du donateur, avait une vieille «bâchée» qui servait à tout dans le quartier et ses environs. Elle transportait les nouveau-nés, les mariés et conduisait aussi à leur dernière demeure, les personnes décédées. Et Moussa Yugo, à qui appartenait ce véhicule à-tout-faire mourut, léguant ainsi cette générosité et ce don de soi à ses enfants. Le don est donc fait avec le soutien de la famille Yugo toute entière et des personnes de bonne volonté. A part le corbillard qui restera à la mosquée qui abrite le siège de la fondation, c’est une trentaine de mosquées qui bénéficieront des vivres (sacs de riz, nattes et sucre). Il faut préciser que c’est l’ensemble des quartiers de Ouagadougou qui pourront utiliser le véhicule, au besoin, qui pour transporter des malades, qui pour conduire un mort au cimetière.

Un geste «immense» qui vaut tout son pesant d’or selon Newton Ahmed Barry, président  de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et patron de la cérémonie. «Ce n’est pas l’accumulation qui fait que les gens ne vous oublient pas. Ce sont vos bienfaits, votre piété», propos de Newton Ahmed Barry qui avait à ses côtés, le ministre des Transports, Souleymane Soulama, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi Sawadogo, le Cheick Aboubacar Doukouré et le chef de Manega, Me Titinga Pacéré.