Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement
Burkina: l'Etat d'urgence prorogé pour une durée de 6 mois par l'Assemblée nationale
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou est nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées

SOCIETE

La Coalition burkinabè pour le droit des femmes (CBDF) et ses partenaires se sont prononcés sur l’affaire dite «Adja Divine» le mercredi 31 mai 2017 à Ouagadougou à travers une conférence de presse.

Au cours de cette conférence, ces femmes avaient décidé de marcher pacifiquement ce 1er juin 2017 sur la Primature afin d’exiger justice et réparation pour l’artiste Adjaratou Diessongo. Cette marche a été reporté à une date ultérieure car le Premier ministre burkinabè a un calendrier chargé et est indisponible pour recevoir «ces femmes». La CBDF entend lui adresser une autre correspondance sur laquelle une autre date lui sera proposée.

En rappel, l’artiste Adjaratou Diessongo avait été battue et humiliée publiquement le 23 mai dernier à Ouagadougou après avoir été accusée de vol d’enfants.