Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Cela fait exactement 500 jours ce lundi, soit un an et un peu plus de quatre mois, que le Dr Ken Elliott a été enlevé à Djibo dans le nord du Burkina Faso. Il a été pris en otage en compagnie de sa femme, qui a été relâchée un peu plus tard. Le groupe djihadiste Ansar Dine avait revendiqué cet acte.  


 
Dans la nuit du 15 janvier 2016, pendant que l’avenue Kwamé N’Krumah, la plus belle avenue de la ville de Ouagadougou, était la cible des terroristes, dans la ville de Djibo, région du Sahel l’enlèvement d’un couple australien par des terroristes se réclamant d’Ansar Dine, défraiera la chronique.

Kenneth Elliot s’est installé depuis 1972 dans la localité de Djibo où il officiant en tant que chirurgien et responsable de la clinique qu’il a fondée. Avec sa femme, il s’était engagé dans les actions humanitaires. Son enlèvement avait profondément choqué les populations bénéficiant des services du couple Elliot. Ceux-ci, ont manifestement exprimé leur désarroi, à travers des marches et autres prières.

Le double enlèvement a été revendiqué par les djihadistes d’Ansar Dine qui affirmaient avoir posé cet acte pour échanger les otages contre des terroristes retenus prisonniers.

« Le travail doit se poursuivre parce que le Dr Eliott n’a pas encore été libéré. Nous avons espoir que ce sera fait dans les prochains jours. Nous travaillons toujours à ce que le couple puisse se retrouver», avait assuré le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, après avoir reçu Mme Elliot tout juste libérée au palais présidentiel.

A noter qu’en novembre 2016, Arthur Kenneth Elliot, âgé de 84 ans avait été naturalisé burkinabè par un décret pris en conseil des ministres.