Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

SOCIETE

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé a procédé, ce mercredi 24 mai 2017 à l’arrondissement 4 de la ville de Ouagadougou, au lancement des travaux d’urgence d’assainissement pluvial à Tanghin (arrondissement 4) et à Kilwin (arrondissement 3). La construction de ces ouvrages de drainage des eaux de pluie, d’un coût de plus 434 millions de francs CFA, permettra de réduire considérablement les risques d’inondation dans les dites localités. Les travaux lancés ce jour par le maire de la commune et le représentant de l’Agence française de développement (AFD), bailleur de fonds du projet, sont composés de trois réalisations.

Il s’agit d’abord de 1,085 km de caniveaux, un dalot de traversée sous chaussée et 11 dalots de passage aux croisements de voirie dans la zone d’Energie Yaar. Ensuite, 460 mètres linéaires de caniveaux et 3 dalots de passage aux croisements voiries dans la zone de l’école Nerwata et enfin 140 mètres linéaires de caniveaux et de 2 dalots sous chaussée au profil 45 sur la rue Naaba Yeelen à Kilwin dans l’arrondissement 3.

L’entreprise adjudicateur de la réalisation de ces ouvrages dispose d’un délai d’exécution de trois mois pour le bonheur des populations de la zone. Pour Moussa Kanazoé, représentant des riverains, ces ouvrages de drainage des eaux pluviales viendront soulager les populations. Car, à l’en croire, les inondations dans ces parties de l’arrondissement étaient légions.  « L’année passée, nous étions inondés et le maire au cours d’une visite nous avait promis de trouver des solutions à ce sujet. Et aujourd’hui, nous sommes très heureux de voir le démarrage effectif des travaux de réalisations de ces ouvrages », a dit M. Kanazoé.

Notons que ces travaux bénéficient de l’appui financier de l’AFD. En effet, selon l’édile de la capitale burkinabè, en plus d’avoir octroyé un financement ayant permis la réalisation de 13 kms de voiries à Tanghin, l’AFD a pu trouver des ressources pour réaliser les présents travaux d’urgence d’assainissement pluvial.
« En plus de ces travaux d’urgence dont la présente cérémonie consacre le démarrage effectif, l’arrondissement 4 bénéficie déjà d’importants investissements de construction de caniveaux dont les travaux ont démarré il y a de cela plus de 6 mois. Toutes ces réalisations visent à réduire au maximum les risques d’inondations que les populations des arrondissements 4 et 3 connaissent à chaque saison de pluie. (…) Je lance une fois de plus un appel aux comportements citoyens vis-à-vis des caniveaux. Le caniveau n’est pas un dépotoir d’ordures. Si vous le remplissez d’ordures, il ne joue plus son rôle et vous serez inondés malgré son existence », a fait savoir le bourgmestre Béouindé.

Nicolas Groper, le premier conseiller à l’ambassade de France au Burkina Faso, pour sa part a indiqué que son pays à travers l’AFD soutient depuis de nombreuses années le développement urbain de la ville de Ouagadougou. « Nous avons aussi une capacité de réagir quand il y a des problèmes. Par exemple, on le voit aujourd’hui sur ces risques d’inondations. Là ce ne sont pas des projets de long terme mais des choses qu’il faut faire le plus vite possible. Et il y a des volontés pour réagir afin de soulager les populations », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le maire a annoncé au cours de la cérémonie que sa commune vient de signer une convention de financement de 53 milliards avec l’AFD. Cette somme servira à l’aménagement et au bitumage de 25 kms de voiries et à la construction d’une trentaine d’équipement publics dans la ville. A cet effet, il a précisé que l’arrondissement 4 bénéficiera d’une voie bitumée.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé