Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

Au milieu Daouda Ouattara, président de la coordination des OSC spécifiques de Bobo (Ph. SM)

SOCIETE

Pour le Mouvement en rouge, le Mouvement Y’en a marre ainsi que le Mouvement des jeunes en vert, trois organisations de la société civile dites spécifiques, le site du futur centre hospitalier universitaire (CHU) de la ville de Bobo- Dioulasso devrait être au secteur 29, quartier Belle ville. Ils l’ont dit au cours d’une conférence de presse tenue dans l’après-midi du lundi 22 mai 2017 à Bobo. De son côté le maire de la commune dit ne rien comprendre finalement de l’attitude du ministère de la Santé qui semble être à l’origine de la polémique.

Le ministère avait pourtant avait choisi un autre site, au secteur 33, mais il semble désormais dubitatif face à la pression des responsables de l’Institut national des sciences de la santé (INSSA) et l’hostilité de certains propriétaires terriens.

C’est en 2003 que la question de la construction du CHU de Bobo-Dioulasso a été posée. Les responsables de l’INSSA avaient demandé un espace de 103,6 hectares contigu à l’actuelle citée universitaire sise à Belle ville.

Mais par une lettre adressée à la mairie en août 2016 le ministère de la Santé avait proposé un espace dans la zone non-lotie de Borodougou (secteur 33), à l’est de la ville. Du coup, cela a occasionné une polémique, l’INSSA tenant à ce que le site soit forcément contigu à la cité universitaire de Belle ville tandis que certains habitants de Borodougou s’opposent à l’occupation de leurs terres.

Pour le Mouvement en rouge, le mouvement Y’en a marre et le Mouvement des jeunes en vert, « un CHU étant par définition un centre hospitalier à vocation universitaire, il sert d’école de formation des futurs docteurs en médecine », donc le site de Belle ville devrait être maintenu. « C’est à cet endroit, selon le conférencier principal du lundi dernier, Daouda Ouattara, que l’hôpital une fois installé servira de véritable cadre de promotion des soins de qualité et de formation lui conférant donc son statut universitaire ».

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé