Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Ce communiqué émane de la délégation de Koukouldi intervenant dans la gestion de la crise dans la commune de Ténado où des affrontements meurtriers se sont produits jeudi et vendredi.


«Notre Commune de Ténado, dans la Province du Sanguié et Région du Centre-Ouest, a connu des affrontements meurtriers entre les Kolgweogo et les populations. Pour contribuer à l’apaisement de la situation en vue de permettre la recherche de solutions idoines nous avons intervenu. Sans être exhaustif, ni rentrer dans les détails à cette étape, nous avons initié des rencontres, des visites et fait des propositions :

D’abord, nous avons rencontré les Koglwéogos à leur Quartier Général afin d’avoir leur version des faits, les circonstances des actes, savoir le nombre de blessés et de décès. Ils nous ont signifié la présence de délégation de vingt-cinq (25) localités au moins. Après écoute, nous les avons invités à travers les doyens de la localité, à rester cantonnés jusqu’à ce que nous leur revenions. Proposition qui a été acceptée. Après cet entretien nous nous sommes rendus à l’hôpital de l’Amitié de Koudougou, rendre visite aux blessés au nombre de cinq (05) à notre passage. Nous y avons aussi aidé à l’enlèvement d’un corps, l’un ayant été déjà enterré avant notre arrivée.  Ils nous ont fait cas de certains des leurs disparus ou arrêtés par les FDS sans en donner une précision sur le nombre. Ils ont aussi reconnu avoir détenu par dévers eux des ressortissants de la Commune de Ténado, sans précision de nombre, parce que les chiffres donnaient divergeaient.

Ensuite, nous nous sommes rendus à Tialgo, où nous avons aussi rencontré les anciens. Nous avons recueilli leur version des faits. Nous avons fait un tour au dispensaire de Tialgo pour rendre visite aux blessés, au nombre de six (06) ; mais ils avaient déjà été tous libérés déjà. Ils ont affirmé avoir remis des engins et des fusils récupérés aux Forces de l’Ordre. Ils ont aussi signalé l’absence de personnes (enfants et femmes surtout) sans précision de nombre. Nous avons été à Goundi où il y a eu trois (03) morts (2 du village et 1 Koglwéogos).

Enfin, nous avons rencontré les autorités administratives de Ténado (le Maire et le Commandant de la Gendarmerie) ; échangé avec Madame la Haut-Commissaire, Messieurs le Ministre de la Sécurité et le Président du Conseil Régionale au téléphone. Nous avons par la suite, après la libération des six (06) personnes pu échanger directement avec Monsieur le Ministre de la Sécurité quand il les ramenait dans la Commune de Ténado dans la nuit du samedi 20 mai.

En résumé, à notre passage le samedi 20 mai 2017 à 16h, il y avait Cinq (05) décès et Six (06) personnes toujours hospitalisées.

Pour l’instant nous tenons :
1.    A présenter nos condoléances et profonde compassion à toutes les familles endeuillées ; et que les âmes des disparus reposent en paix ;
2.    A souhaiter un prompt rétablissement à tous les blessés ;
3.    A inviter instamment toutes les parties, quel que soit la zone, d’œuvrer au retour définitif du calme et permettre aux autorités de jouer sans aucune entrave leur rôle régalien, et à tous les niveaux ;
4.    A signifier notre reconnaissance à tous et toutes pour la collaboration et le respect dans la recherches de solutions ;
5.    A signifier notre reconnaissance aux autorités administratives dans leurs interventions diligentes, permettant la libération de six (06) personnes détenues par les Kolgweogo en vue d’apaiser la situation ;
6.    A Féliciter et encourager les Forces de Défenses et de Sécurité pour leur sang-froid dans la gestion de cette situation ;
7.    A féliciter la presse pour son accompagnement tout en invitant les autorités à s’investir pour retrouver leurs portables qui auraient été confisqués ;
8.    A féliciter les agents des centres de santé qui veillent constamment sur la prise en charge des blessés.
9.    A inviter toute personne qui détiendrait un objet par devers lui (moto, fusils, portable etc.), dont il n’est pas le propriétaire de le remettre instamment aux conseillers du village, ou syndicats ou MBDHP pour transmission aux autorités à défaut de les remettre directement ;
10.    A inviter toute famille qui hébergerait un étranger chez elle suite à ces mouvements, de le traiter avec hospitalité et aviser les conseillers des villages, ou syndicats, ou MBDHP;
11.    A inviter toutes les Organisations de la Société civiles et/ou Syndicats à s’investir dans l’apaisement des esprits dans les localités;

Tout en souhaitant un bon séjour à tous ceux et celles qui sont actuellement dans ces localités pour contribuer à l’apaisement et recherche des solutions, nous invitons une fois de plus, tous et toutes, à la retenue. »

Koukouldi le 21 mai 2017

Pour la délégation de Koukouldi
 Bassolma BAZIE