Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SOCIETE

L’Institut panafricain d’Etude et de Recherche sur les médias, l’information et la communication (IPERMIC) commémore du jeudi 18 au samedi 20 mai 2017 à Ouagadougou son dixième anniversaire d’existence sous le thème : «10 ans de communication  au service du continent africain : défis et perspectives ». Le lancement des activités marquant ce jubilé est intervenu ce jeudi 18 juin 2017 au siège de l’institut.

Plusieurs activités sont prévues au cours de ses 72 heures de festivités. Il s’agit entre autres d’une conférence introductive sur le thème de la célébration, une soirée d’échange d’expériences avec les ainés de l’Ipermic, une journée scientifique pour ce vendredi 19 mai 2017 et un concours d’art oratoire. Il est prévu aussi un don de sang et des signatures de conventions.

Pour la directrice de l’Ipermic, Dr Célestine Traoré, « en dix ans d’existence on peut dire que l’Ipermic a acquis une véritable maturité, fruit de l’apport de ses enseignants permanents et vacataires et de l’accompagnement du personnel sans oublier les étudiants qui constituent la raison d’être même de l’Ipermic. Et grâce au soutien permanent de l’université mère, l’université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo ». Et pour l’avenir, l’Ipermic selon la directrice, envisage d’élargir son offre de formation en développant de nouvelles filières telles que la communication multimédia et la création publicitaire.

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maiga, patron de ce 10e anniversaire a rassuré que son département ne ménagera aucun effort pour soutenir l’institut et l’université pour que ce rayonnement de l’Ipermic puisse s’inscrire dans la durée. Et pour ce faire, il faut faire face à plusieurs défis.

« Parmi les grands défis auxquels sont confrontés les établissements supérieurs dans les domaines de l’information et de la communication  est la capacité d’adaptabilité des enseignements dans une société de l’information en perpétuelle mutation. Faire face à ces défis, ne fait l’ombre d’aucun doute, car la qualité des enseignants et des contenus pédagogiques dispensés à l’Ipermic permettent d’y faire face » a-t-il indiqué tout en soulignant la nécessité de la mise en place de stratégies prospectives.

Il n’a pas manqué de rendre hommage au Professeur Serge Théophile Balima comme principal artisan de la création de cet institut : « Je voudrais lui rendre un vibrant hommage pour son inestimable contribution au développement de l’enseignement supérieur  dans les domaines de la communication et de l’information ».

Cet anniversaire a été placé sous le co-parrainage de Remis Dandjinou, ministre en charge de la communication et du Dr Taïrou Bangré, ministre des Sports et des Loisirs, lui-même enseignant au sein de l’institut.

C’est Remis Dandjinou qui a prononcé le mot des parrains à l’endroit de l’assistance : « En notre qualité de co-parrains, nous voudrions apporter notre soutien aux enseignants, aux étudiants et au personnel administratif pour la qualité du travail qu’ils abattent au quotidien pour faire de l’Ipermic un centre d’excellence au-delà du Burkina Faso. Plaise à l’ensemble des acteurs que le label dont jouit l’institut soit perpétué. »

En sa qualité de responsable en charge du département de la communication, il a surtout fondé l’espoir qu’à travers cette célébration, que soient ébauché de nouveaux parcours académiques afin de renforcer la pratique des professionnels des médias.

Lancement du site web, www.ipermic.net et visite des stands des différents options ont mis fin au cérémonial d’ouverture. Le clou des festivités interviendra dans l’après midi de ce samedi 20 mai 2017 avec un ciné débat.

Porté sur les fonts en juin 2006, l’Ipermic a pour objectif d’offrir une opportunité de formation universitaire diplômante de haut niveau en sciences et techniques de l’information et de la communication en doctorat et en master. Il forme les étudiants d’une part en masters professionnels dans les options journalisme, communication des organisations et communication pour le développement et d’autre part forme les étudiants en master de recherche en sciences de l’information et de la communication pouvant aboutir au doctorat. En dix ans d’existence, plus de 400 étudiants y ont été formés.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé