Aujourd'hui,
URGENT
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».
Burkina: Incarcéré à Ouaga,Jean Claude Bouda, ex ministre de la Défense obtient une «permission» d’un mois pour des soins (LeFaso.net). 

SOCIETE

Ce lundi 15 Mai 2017, des tirs d'obus ont pris pour cible le camp de la Minusma à Tombouctou au Mali. Ledit camp abrite plusieurs contingents dont le bataillon Burkinabé Badenya 5.

Un soldat Burkinabé a été légèrement blessé. On déplore également quelques dégâts matériels, selon un communiqué de la Direction de la communication et des relations publiques des armées.

«Le chef d'Etat-major général des armées souhaite un prompt rétablissement au blessé qui a immédiatement été pris en charge par les services de santé », précise le document.

En avril 2013, les soldats du contingent burkinabé participant à la Minusma ont pris la relève des militaires français présents à Tombouctou, l’une des plus grandes villes du nord-Mali, à plus de 900 km de la capitale.

Le Burkina Faso participe depuis fin janvier 2013, et aux côtés d'autres pays africains, à la sécurisation du territoire malien.