Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SOCIETE

Des investigations menée par le gouvernement suite aux rumeurs n’ont pas permis de trouver du « riz en plastique » sur le marché burkinabè, selon ce communiqué.


«Depuis quelques mois, les réseaux sociaux font état de la vente et de la consommation d’une qualité « de riz en plastique » dans la sous-région ouest africaine. Dès lors le Gouvernement burkinabè à travers le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’Artisanat,  a accentué les contrôles sur la qualité des céréales et particulièrement celle du  riz vendu au Burkina. Depuis trois mois au moins, une telle investigation n’a permis de trouver sur le marché,  aucun « riz en plastique ». Le phénomène a toutefois  pris de l’ampleur cette semaine.

Les  réseaux sociaux et la presse audiovisuelle et écrite font échos de la découverte  de riz plastique dans une famille à Ouagadougou. La Gendarmerie Nationale saisie, a diligenté une enquête qui est en cours. Un prélèvement a été fait et est en cours d’analyse au niveau du Laboratoire Nationale de Santé Publique. Les conclusions du LNSP sont attendues dans une semaine. D’autres échantillons  seront analysés par l’Agence Burkinabè de la Normalisation, de la Qualité et de la Métrologie (ABNORM).

En attendant les résultats de ces enquêtes, le Gouvernement invite les populations à rester vigilantes dans tout ce qu’elles consomment. Cette veille citoyenne et cette collaboration ont du reste  permis aux services de contrôles de saisir 25 sacs de riz impropres à la Consommation  à Banfora dans la Région des Cascades.
Il les invite par ailleurs en cas de besoin, à saisir les structures compétentes notamment les forces de Défense et de Sécurité, ou  les services de contrôles du Ministère en charge du Commerce aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/84  à Ouagadougou, et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso.»

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé