Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois

SOCIETE

Des investigations menée par le gouvernement suite aux rumeurs n’ont pas permis de trouver du « riz en plastique » sur le marché burkinabè, selon ce communiqué.


«Depuis quelques mois, les réseaux sociaux font état de la vente et de la consommation d’une qualité « de riz en plastique » dans la sous-région ouest africaine. Dès lors le Gouvernement burkinabè à travers le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’Artisanat,  a accentué les contrôles sur la qualité des céréales et particulièrement celle du  riz vendu au Burkina. Depuis trois mois au moins, une telle investigation n’a permis de trouver sur le marché,  aucun « riz en plastique ». Le phénomène a toutefois  pris de l’ampleur cette semaine.

Les  réseaux sociaux et la presse audiovisuelle et écrite font échos de la découverte  de riz plastique dans une famille à Ouagadougou. La Gendarmerie Nationale saisie, a diligenté une enquête qui est en cours. Un prélèvement a été fait et est en cours d’analyse au niveau du Laboratoire Nationale de Santé Publique. Les conclusions du LNSP sont attendues dans une semaine. D’autres échantillons  seront analysés par l’Agence Burkinabè de la Normalisation, de la Qualité et de la Métrologie (ABNORM).

En attendant les résultats de ces enquêtes, le Gouvernement invite les populations à rester vigilantes dans tout ce qu’elles consomment. Cette veille citoyenne et cette collaboration ont du reste  permis aux services de contrôles de saisir 25 sacs de riz impropres à la Consommation  à Banfora dans la Région des Cascades.
Il les invite par ailleurs en cas de besoin, à saisir les structures compétentes notamment les forces de Défense et de Sécurité, ou  les services de contrôles du Ministère en charge du Commerce aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/84  à Ouagadougou, et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso.»

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé